La tristesse et le cauchemard vous consumes...ainsi votre Daemon vous protègera..Hentai/Yuri/Yaoi NC-16ans

Partagez | 
 

 Cat's woooorld xD [ PV Gabriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Cat's woooorld xD [ PV Gabriel]   Mer 12 Nov - 20:58

L’après-midi, il faisait trop beau pour rester enfermé. Il y avait assez des soirées pour les devoirs et les matins étaient réservés par son lit et son oreiller. Ainsi, Elio avait décidé de se promener dans l’allée marchande de Sadness ( Un bien étrange nom pour une ville ). Vêtu d’un jean noir, d’un t-shirt blanc déchiré et d’une veste en cuir noir, il avait traversé l’école et sans se renseigner pour savoir s’il avait le droit ou non de sortir, passa le portail . Le vent soufflait légèrement et il eut tôt fait de défaire le semblant de coiffure qu’il avait essayé de faire ce matin-là. Peu importait, Lio’ souhaitait sortir. Rire.

Dring dring

Elio avait poussé la porte d’un petit magasin étrange. Hum , oui , et étrange n’était même pas un mot assez fort pour décrire ce lieu. Dans la vitrine, une multitude de chats , panthère et autres félins. Qu’ils soient peluches ou confiseries, tous avait eu droit à leur place dans cette boutique que Lio’ qualifierait maintenant de , « Cosmiiiiiiique ». Ce n’était pas , comme il s’était attendu , un magasin tout rose et pleins de paillettes. Ce n’était pas non plus ce genre de magasin où la population était uniquement féminine. Naooon ! Il avait repéré un garçon là-bas dans le fond ! Yep !

Un immense illumina la face du blond et il ébouriffa un peu plus sa tignasse blanche. Réajustant son étui de guitare, il s’avança vers une énorme panthère noire en peluche. S’il avait été vivant, l’animal aurait sûrement put remarqué la lueur enfantine dans les yeux étranges du garçon. Comme s’il était retourné à l’enfance, Lio’ caressa la peluche. Le poil était doux et bien qu’imité, conduisait d’une belle manière l’imagination. Les coutures avait été bien dissimulée et l’adolescent n’en découvrit qu’une , de manière inattendue. Les yeux de la bête étaient d’un orange saisissant et bien que les moustaches et le museaux soient ratés, Elio ne put critiquer la peluche. Il considérait qu’il n’avait aucune expérience dans le domaine des jouets pour l’enfance. Ou du moins pas assez.

Il laissa là la peluche pour se diriger vers les confiseries. Bien que toutes rangées dans un ordre précis, l’étudiant trouva que cela faisait un peu fouillis. Il y avait des sucettes, des dragées, des bonbons gélifiés d’autres emballés , des sachets, des paquets et même , un saut . Et chaque pièce représentait soit un chat , soit un puma… Elio n’était pas très attiré par les confiseries. Peut-être était-ce parce qu’il aurait l’impression de manger un véritable animal s’il se risquait à en mettre une dans sa bouche. Avec un sourire, il tenta de s’imaginer un humain mettant un chat dans sa bouche. Et éclata d’un rire silencieux dans le magasin. Avant de se détourner des bonbons.

Un peu plus loin dans la boutique, dans un coin que Lio’ trouva dépeuplé, était entreposés quelques vêtements. Des capuches à oreilles de chats, des gants avec des griffes et d’autres accessoires dans le style. L’adolescent jaugea avec le sourire une des vestes. Elle imitait le pelage d’un zèbre. Il trouva l’idée amusante et tira une moue légèrement déçue lorsqu’il vit qu’elle était destiné à une fille. Il reposa l’habit.

Alors qu’il allait sortir, le blond remarqua des médiators et des étuis à guitare. Intrigué, il se dirigea lentement vers l’étalage. Ses yeux se posèrent directement sur une guitare classique, à la forme féline , d’un noir de jais. Cependant, le prix lui piqua les yeux. Fortement. Il préféra se rabattre sur les médiators. L’un d’entre eux n’avait pas du tout la forme classique que l’on donnait à ces objets. Il représentait un lynx dont l’une des oreilles avait pour fonction de faire chanter les cordes.


« J’suis amoureux ! »

Chuchota-t-il au médiator . Celui-ci ne lui répondit cependant pas.

« Qui se tait , consent »

Déclara Elio. Apparemment amadoué, l’objet se laissa prendre. L’adolescent se dirigea vers la caisse et se glissa à la fin de la queue qui attendait patiemment . Pour tromper le temps, il passa un écouteur de son Mptruc ( il ne savait jamais comment cela s’appelait), et appuya sur le bouton lecture.

« No reaction »

Gémit-il. Sûrement l’engin n’avait-il plus de piles. Il haussa les épaules. S’il voulait qu’il s’ennuie , c’était raté. Il prenait cela pour un défi personnel et de toutes façons, étant nouveau, il fallait absolument qu’il se fasse des amis.

Ce fut à ce moment qu’elle arriva. Tranquillement, elle s’était placée derrière lui dans la file. Une longue crinière oscillant entre le blond , le gris et le blanc, une robe aux allures de gothic lolita . Elio la trouva belle. Mais , plus profondément que cela, il lui trouva quelque chose de différent. Quelque chose qui le poussa à poser sa main sur son épaule. Quelque chose qui le poussa à sourire . A lui offrir un de ses plus beaux sourires.


« Bonjour. Dis tu viendrais pas du pensionnat ? »

Demanda-t-il , presque en chuchotant. Maintenant qu’il y pensait, il se rappelait avoir déjà croisé cette jeune fille à l’école. L’adolescent n’avait pas du accorder beaucoup d’importance à cette vision de quelques secondes. Du moins, sûrement pas autant qu’il accordé d’importance à cette rencontre. Son sourire s’amplifia.

Il ne se rendit compte qu’après que sa main pouvait peut-être gênée l’adolescente. Il la retira , rougissant légèrement. Il avait tellement pris l’habitude de porter l’attention de sa mère sur lui en effectuant ce geste. Et , ce n’était pas sa faute , après tout, s’il aimait les câlins , les expressions d’affections .
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Cat's woooorld xD [ PV Gabriel]   Mer 12 Nov - 23:55

14h. Gaby avait décidé de sortir cet après-midi là, non pas que l'académie ne lui plaise pas, mais elle n'avait pour l'instant pas pu commencer à rejouer du piano et faire de la peinture, étant nouvelle. Bref, voilà qu'elle se retrouvait à faire les magasins. Elle avait traversé moult et moult rues afin de trouver un magasin et était finalement arrivée devant THE magasin. Peluches, maquillage, accessoires, robes comme elle les aimait bref, objets en tout genre, ça ne pouvait que plaire à la jeune Daemon. En plus de cela, elle se sentait comme attirée par 'le magasin'. Elle sentait une présence de plus en plus pesante et attirante tout comme celle qu'elle avait ressentie dès sa réincarnation, mais encore plus envahissante.Alors, entra, bien décidée à trouver ce qui l'attirait tant.

Des immenses rayons s'étalaient sous ses yeux. D'abord, un peuplé de peluches style "kawai". La blondinette le visita lentement. Elle remarqua une énooorme peluche nounours rose flashy qui se présentait devant elle. Gaby ne put réprimer un sourire, c'était le genre de peluches qu'elle adorait, mais que jamais elle n'achèterait, non pas par peur du ridicule mais seulement car leur prix était exorbitant. La jeune Daemon avait été habituée à faire des économies, son 'ancienne' famille n'ayant jamais été très aisée, tout l'argent qu'ils avaient passaient dans le sport, le piano et la peinture; les trois principales activités 'familiales' ainsi que dans ses robes à froufrous dont elle ne pouvait pas se passer. Donc, économe, Gaby passa son chemin, la regarder lui donnait trop envie de l'acheter, et ce n'était maintenant qu'il fallait qu'elle flanche...

Deuxième rayon : instruments de musique originaux en tout genre. Guitares bleues, vertes, roses. Des flûtes, un unique piano décoré de fleurs colorées et tout plein d'autres choses que Gaby ne prit pas le temps d'observer plus que ça. Deux choses faisaient partie de ses priorités ce jour; dont une tout de même plus importante que l'autre : trouver cette "chose" qui l'attirait tant, et également trouver de nouveaux accessoires et si possibles robes. Deux choses totalement différentes, mais elle n'avait à se préoccuper de rien d'autre. Elle passa le rayon 'musique' et atterrit donc dans un rayon rempli de sucreries. Ca, c'était pas trop son truc, elle n'y jeta donc qu'un rapide coup d'œil pour constater le nombre incroyable de sortes de bonbons existantes, tous les bonbons d'ailleurs plus chimiques les uns que les autres. Elle fut quand même tentée par des bonbons assez insolites dûs à leurs couleurs ... Elle prit donc un paquet, histoire de goûter et se dirigea là où des choses étaient vraiment susceptibles de l'intéresser : un rayon gorgé, débordant, saturé de robes à froufrous ! Elle entra et observa avec ses yeux de lynx tout le rayon. Elle repéra de suite LA robe. Mi courte, pleine de froufrous, 'rebondie', noire & blanche of course, c'était la robe parfaite. Ni une ni deux, sans prendre le temps de l'essayer, elle prit sa taille et fila du rayon.


Là, elle l'aperçut ... Son sang ne fit qu'un tour. C'était LUI, lui dont elle sentait perpétuellement la présence, lui par qui elle se sentait attirée, non pas spécialement physiquement, mais comme un aimant, lui dont elle ne savait rien. Il n'était pas bien loin, il faisait la queue aux caisses. Ses cheveux étaient blancs, d'un blanc parfait qui collait parfaitement au personnage d'ailleurs et qui le faisaient briller ... Gabriel n'osait pas s'approcher ... Son estomac était noué malgré la sensation qu'elle ressentait, cette envie d'aller le voir et de lui dire :

<< C'est toi ... C'est toi que je cherchais ! Tu es CETTE personne >>


Mais il l'aurait prise pour une folle si elle avait fait cela ... Alors elle décida de s'approcher, légèrement, normalement, le plus calmement qu'elle pouvait et s'installa dans la queue, derrière lui, sa robe et son paquet de sucreries à la main. Elle était seulement à quelques centimètres de lui ... Et elle restait plantée, n'osant rien faire, rien dire ...
Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu'il posa délicatement sa main sur son épaule ... Gaby restait de marbre, elle l'observait incrédule. Brusquement, il lui dit :

« Bonjour. Dis tu viendrais pas du pensionnat ?»

Puis, un peu rougissant, il retira sa main. Quant à la jeune Daemon, elle l'observait toujours sans rien dire ... Elle resta de la sorte quelques secondes puis réussit à dire :

<< Si ... Je viens du pensionnat ...>>


Elle sentait même des larmes lui monter aux yeux, elle était plus qu'émue, plus qu'heureuse, elle avait l'impression d'avoir trouvé sa raison de vivre. Non pas comme dans un couple où l'on dirait cela par amour, non, ça n'était pas de l'amour. Les mots étaient introuvables pour décrire ce qu'elle ressentait ... Un mélange d'admiration, d'amitié, de reconnaissance... Elle avait l'impression de le connaître depuis toujours, que toutes les années qu'elle avait vécues ne représentaient plus rien. Se rendant compte qu'un blanc s'installait, l'adolescente reprit, calmement, comme si tout était naturel, alors qu'il était comme un inconnu :


<< Ca... te dirait de continuer le chemin en ma compagnie une fois tout ça -elle leva ses futurs achats- payé ? >>

Elle espérait qu'il ne le prenne pas 'mal', qu'il ne se dise pas qu'elle était juste une aguicheuse dénuée d'intelligence et de sensibilité ... Elle souhaitait qu'il accepte cette proposition, tout simplement ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Cat's woooorld xD [ PV Gabriel]   Jeu 13 Nov - 21:39

<< Si ... Je viens du pensionnat ...>>

Ces yeux. Ses yeux. Elio se sentit directement plonger. Ils étaient d’une profondeur insondable. Mélange d’un gris , poussière de diamant et d’un noir aussi obscur qu’une nuit sans lune, ils était captivant. Ce pourquoi l’adolescent mis un certain temps avant de sourire et de s’exclamer

« Oui ! Je t’avais déjà vu ! J’adore ton style ! »

Sans savoir pourquoi, il avait de l’étreindre. Enfin, si il fallait l’avouer , il connaissait parfaitement la raison. Adepte du « câlinophile » , toutes émotions ressenties se montraient pour lui par une accolade. Seulement, pour elle, il y avait un quelque chose qui changeait. Il avait envi de la sentir proche de lui. Il ne la considérait pas comme une poupée toute frêle, ses yeux transmettaient toute sa force intérieur, mais , une envie de la protéger monta en lui. Une envie qu’il n’avait jamais connu. Qui étira son sourire.

<< Ca... te dirait de continuer le chemin en ma compagnie une fois tout ça payé ? >>

Lio’ posa les yeux sur les affaires qu’elle avait levé lorsqu’elle avait parlé. Un paquet de bonbons aux couleurs étranges qu’il ne reconnut pas et une robe. Magnifique. Il ne se souvenait plus du terme utilisé pour le style de cette robe. Gothic doll ? non . Il avait beau chercher , il ne se rappelait plus. Sa main se leva et , doucement, il effleura le tissu.

« Elle est joli ta robe »

Un sourire étrangement nostalgique apparut son visage enfantin. Sa mère portait parfois ce genre de vêtements. En voir, lui donnait presque envie de jouer. Effleurer les cordes de sa guitare et emplir l’air de cette mélodie qu’il avait créé pour elle. Ses yeux bleu-vert remontèrent pour se poser dans ceux de la jeune fille. Aimait-elle la musique ? Il l’imaginait bien chanter . Elle devait sûrement avoir une voix magnifique. Lorsqu’il vit qu’elle était attentive à ce qu’il faisait, il ferma un œil. Tira la langue.

« Ah excuse moi j’ai même pas répondu à ta question. Oui bien sur que je veux bien continuer le chemin avec toi ! Merci de l’avoir proposé »

Elio fit tourner son médiator dans sa main. Se concentra dessus quelques instants. Puis le refit tourner. Tout en répétant son manège, il demanda avec un sourire en coin

« Tu t’appelles comment ? »

La file se déplaça légèrement. Lio’ avança d’un pas et regarda rapidement la caisse. A la base un simple meuble , il avait été décoré d’une manière si … hum… étrange qu’il en devenait original. A gauche et à droite, deux tours remplies de casquettes, lunettes et autres accessoires faisaient concurrence à la peluche dansant sur le comptoir. C’était un chat , sur deux pattes, qui fredonnait un air d’anniversaire en tapant dans ses mains et en effectuant quelques pas sur le côté. L’ordinateur de la caissière était placé sous une vitre décorée de stickers. La caissière , elle-même, portait un déguisement fait d’une jupe longue et jaune et d’une chemise blanche. En guise d’accessoire, un serre-tête muni d’oreilles de chats jaunes. Elio pouffa légèrement. La mine sévère de l’employée contrastait avec son vêtement. Les sourcils froncés, elle détaillait chaque client, se permettant parfois un commentaire sur leurs achats. L’adolescent reprit une mine sérieuse. Il n’aimait pas ce genre de personne et si elle se permettait un commentaire déplacé, il savait qu’il pourrait être méchant. Et il détestait lorsqu’il parlait mal.

« Brrr pire qu’un iceberg la caissière »

Chuchota-t-il à sa nouvelle rencontre. Il pouffa une nouvelle fois puis réajusta son étui à guitare. Celui-ci commençait à se faire lourd. Lio’ devrait penser à le poser lorsqu’ils seraient dehors. Ne serait-ce que quelques minutes.

Sans pouvoir s’en empêcher ,il adressa un nouveau sourire à l’adolescente.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Cat's woooorld xD [ PV Gabriel]   Jeu 13 Nov - 22:22

« Oui ! Je t’avais déjà vu ! J’adore ton style ! »

L'étudiant avait dit ça tout naturellement, avec un air mi enfantin mi charmeur (bien que ça ne soit sûrement pas voulu). Ce compliment qui pourrait paraître banal sonnait aux oreilles de la jeune Daemon tel une louange. Sa voix, son sourire, son visage aux traits fins ... Tout chez le jeune homme lui donnait envie de le protéger... De quoi ? Eh bien, de tout encore une fois ... Elle continuait de le scruter, ses yeux joueurs. Il souriait. Elle lui rendit son sourire.
D'une main, derrière son dos, Gabriel ne pouvait s'empêcher de répéter encore et encore ces notes si fabuleuses ... Mais, peu à peu, elle les oubliait. Elles s'effaçaient de sa tête. Pourtant, elle s'en était toujours souvenue. Ce garçon la troublait-il tant ..? Sûrement, et elle ne pouvait rien y faire, malheureusement, ou heureusement.

Pendant qu'elle continuait de l'observer, l'adolescent dit, d'un air mélancolique :


« Elle est joli ta robe »

Un sourire nostalgique se dessinait sur le visage du garçon. Se rappelait-il de bons souvenirs qu'il regrettait ? Des bons souvenirs... sûrement... Un flot d'émotions submergeait désormais la Daemon...
Ce sourire lui donnait envie de s'approcher de lui, lui prendre les deux mains, puis de lui dire, calmement, avec toute sa sincérité : "Ne t'en fais pas ... Maintenant, quoiqu'il arrive, je resterai à tes côtés". Oui, le genre de répliques cuculs qu'on voit dans les films mais qui, dans un instant comme celui-ci, prennent tout leur sens.
Elle avait envie de le prendre ses bras, de le consoler, sans même savoir de quoi...

Puis, brusquement, son attitude changea du tout au tout. Comme un enfant, il tira la langue tout en fermant un œil, ce qui rappelait à Gaby l'attitude d'un de ses frères... Qu'elle ne reverrait sans doute jamais d'ailleurs.
Ainsi, le garçon reprit parmi le brouhaha environnant :


« Ah excuse moi j’ai même pas répondu à ta question. Oui bien sur que je veux bien continuer le chemin avec toi ! Merci de l’avoir proposé »

Gabriel était heureuse et soulagée qu'il accepte sa requête. Elle remarqua, qu'avec un naturel et une facilité déconcertants, le garçon faisait tourner entre ses doigts le médiator qu'il allait acquérir. Sûrement était-ce un jour de guitare avisé puisque d'ailleurs, il portait un étui à guitare avec, sûrement, son instrument à l'intérieur.
Un musicien ... En plus de cette aura si spéciale qu'il dégageait, c'était un musicien ... Gabriel espérait, qu'un de ces jours, elle pourrait l'entendre jouer ... A ce moment-là, elle l'admirerait encore plus qu'à l'instant même.
Puis, toujours en pleine contemplation, Gabriel ne remarqua même pas que la file avançait petit à petit. Ce que quand le jeune homme lui demanda son nom qu'elle remarqua qu'une distance de quelques mètres s'était installée entre eux. Alors, elle s'avança rapidement et lui répondit :

<< Gabriel ... Enchantée>>

Elle le regardait à la fois troublée et heureuse puis entendit l'étudiant lui chuchoter :

« Brrr pire qu’un iceberg la caissière »


Gaby tourna un oeil discret dans sa direction. Il est vrai que le visage rigide qu'elle arborait faisait froid dans le dos. Alors, pour montrer qu'elle approuvait ce qu'il lui disait, elle lui sourit...Gentiment, sincèrement.
Puis, ce fut leur tour de passer à la caisse. Le garçon paya [hrp : je me permets de faire faire cette action à ton perso pour pas qu'on se bloque] ainsi que Gaby. Lui, avait son unique achat dans un petit sac décoré de divers félins, chats etc.
Quant à Gaby, elle avait un sac similaire, sauf qu'il était plus grand.
Alors qu'ils avançaient vers la sortie, Gaby se stoppa brusquement.
Elle dit :


<< Au fait, tu connais mon nom, mais moi, je ne connais pas le tien. Tu t'appelles ... ?>>

Elle reprit son chemin vers la sortie, attendant que l'étudiant réponde et continua :


<< Finalement ... Dis-moi tout de toi. Tout ce que tu veux bien que j'entende.>>


Elle se retourna, de façon à faire face au garçon et l'observa, le regard à la fois doux, perçant, comme si elle le sondait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Cat's woooorld xD [ PV Gabriel]   Ven 14 Nov - 22:15

<< Gabriel ... Enchantée>>

Gabriel. Le sourire d’Elio se fit rêveur. Cela lui allait bien. Il ne connaissait pas l’histoire de l’ange qui portait ce nom dans la religion christianisme mais comparé l’adolescente à cet être ailé était possible. Bien plus que possible. Evident. Ses cheveux, ses yeux profonds, son visage qui semblait si pur. Sans savoir pourquoi, Lio’ se sentait un lien inébranlable avec Gaby’. Si on lui avait demandé quelle sorte de lien, il n’aurait pas su quoi répondre. C’était simplement une évidence. Il se sentait bien. Entier…

Entier ?

Alors que Gabriel regardait vers la caissière, il haussa un sourcil. Oui, entier était le mot. A l’orphelinat, il avait toujours eu l’impression d’être seul. Et plus qu’être seul, incomplet. A l’époque, il avait cru que cela viendrait avec l’âge. Mais, maintenant qu’il y pensait, même quand sa mère l’avait adopté, même quand il avait grandi et même quand il était rentré dans cette école, cette impression ne l’avait jamais quitté. Alors, il se sentait entier avec elle ?

Qu’était ce sentiment ?

Son tour était finalement arrivé de se confronter à la caissière. Il lui offrit un grand sourire hypocrite et lui passa le médiator. Elle jaugea l’objet puis le passa négligemment devant son appareil. Le bruit d’une bulle qui éclate empli l’air pendant quelques secondes et elle annonça froidement le prix. Lio’ paya et, avec son sac, sorti rapidement. Il attendit Gabriel qui le rejoignit rapidement.


<< Au fait, tu connais mon nom, mais moi, je ne connais pas le tien. Tu t'appelles ... ?>>

« Elio Carolis, pour te servir »

S’exclama-t-il avant de rire et de lui faire une légère courbette. Seulement, la jeune gothic lolita n’avait pas terminé de parler.

<< Finalement ... Dis-moi tout de toi. Tout ce que tu veux bien que j'entende. >>

Les yeux de Gaby’ se plantèrent dans les siens. Comme deux ancres auxquelles Elio s’accrocha. Avec un sourire en coin il répondit, sans casser leur contact visuel.

« Aha ! Si tu veux que je te raconte ma vie, on va s’asseoir ! Parce que j’suis bavard. Et pis en retour j’veux la même chose de toi »

L’adolescent attrapa doucement la main de la blonde puis l’entraina vers un banc dans l’allé marchande. Lorsqu’il fut assis, il ne jeta qu’un coup d’œil à la vitrine en face de lui. Quatre mannequins vêtu des derniers vêtements à la mode entouraient un écran géant diffusant des clips de r’n’b ou de rap. Ce pourquoi Lio’ zappa rapidement. Il n’était pas fan de ce style de musique.

Il chercha les yeux de Gaby. Les trouva. Pour ne plus les quitter
.

« Je suis orphelin. J’m’en vante pas ni ne m’acharne sur mon sort. En vérité je ne sais même pas pourquoi mes parents n’ont pas voulu de moi. Enfin bref. J’ai vécu neuf ans dans un orphelinat. La seule personne que j’ai connu le plus tout du long était la directrice et elle sentait mauvais. M’enfin, elle m’a fait le plus beau cadeau qu’on puisse rêver. Pile le jour de mes neufs ans, ma mère adoptive est venue me chercher. C’est la directrice qui lui avait demandé de ne venir que ce jour-là. Ma maman est la plus géniale de toutes ! Elle a un style étrange il faut l’avouer mais c’est ce qui fait son charme. Elle aime se teindre les cheveux en bleus, chanter du punk à tue-tête même si parfois c’est faux et elle parle mi anglais mi français. Bref je l’aimeuhadore. J’ai passé toutes les années de ma vie avec elle, découvrant mon univers et , chose négative, allant à l’école. Et puis je suis arrivé ici. Je ne suis pas mécontent d’être venu. Voilà c’est en gros ma vie. Je ne sais pas trop ce que tu veux savoir donc si je t’ai embêtée dis le moi . »

Il grimaça puis parti dans un rire franc.

« Ah sache aussi que je fais parti de la secte des « câlinophiles » ! »

Son fou rire s’amplifia. Cela avait fait un moment qu’il n’avait pas autant rit.

" A ton tour , Gaby'"

Clin d'oeil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Cat's woooorld xD [ PV Gabriel]   Ven 14 Nov - 23:45

Alors comme ça, il s'appelait Elio. Gaby n'avait jamais entendu ce nom, mais elle trouvait qu'il lui convenait parfaitement. La consonance à la fois futile et complexe semblaient le représenter car, bien qu'elle ne le 'connaisse' que depuis quelques minutes, elle avait l'impression que des années s'étaient écoulées depuis leur rencontre. Non pas bien sûr par ennui, mais grâce (à cause ?) de cette sensation de le connaître par cœur qui l'envahissait et, en plus de cela, un désir de rester toujours à ses côtés s'était emparé d'elle ... Mais des questions trottaient tout de même dans la tête de la blondinette ... Comment, lui, se sentait-il vis à vis d'elle ? Avait-il l'impression qu'elle lui tenait la jambe inutilement ? Ou bien, la voyait-il de la même manière ?.. Sûrement était-il juste poli ...

Alors que les deux adolescents se regardaient toujours, de haut en bas, de bas en haut en quelque sorte intensément, le garçon répondit :


« Aha ! Si tu veux que je te raconte ma vie, on va s’asseoir ! Parce que j’suis bavard. Et pis en retour j’veux la même chose de toi »

Chacun plongeait ses yeux dans le regard de l'autre ... Essayaient-ils de déceler une quelconque chose ? En tout cas, pour Gabriel, ça n'était pas cela. Elle aimait juste le regarder de la sorte et aurait pu rester comme ça des heures durant.
La jeune Daemon entendait les bruits environnant, sans vraiment y prêter attention. Les pleurs des enfants qui réclamaient des bonbons, leur mère rétorquant qu'ils en avaient déjà eu la semaine dernière, que ce n'était pas bon pour les dents etc. Ou encore les jolis couples qui se chamaillaient pour savoir quelles tasses accordées ils allaient choisir : celle en forme de chat ou bien celle en forme de chien ? En fait, peu leur importait, mais ces choses quotidiennes apportaient un peu de piment, de bonheur ... Bonheur que chacun aimerait connaître à un moment particulier de sa vie.
Dans la période qu'elle vivait, Gaby elle, aurait juste aimé revivre avec sa famille, jouer continuellement du piano, peindre ... Mais surtout ne pas s'éloigner de lui. Toujours le protéger, être là pour lui. Oui, c'est ça qu'elle voulait.

Se rendant compte qu'elle restait plantée là, sans rien dire, l'adolescente chasse toutes ses pensées et lui répondit :


<< Tant mieux si tu es bavard, je ne pense pas me lasser de ta voix. >>

La blondinette avait dit ça naturellement et honnêtement. La musicalité contenue dans sa voix le rendait encore plus spécial. Encore mieux que mieux. Elle pourrait l'écouter parler tout le temps, même si ça n'était que pour rien dire, elle aimerait.
Puis, Elio lui prit la main. Les deux adolescents se dirigeaient vers un banc, passant parmi la foule; les familles, les gens seuls etc...
Quand ils furent arrivés, Gaby fit bien attention de ne s'asseoir ni trop loin ni trop près de lui, pour qu'il ne remarque rien de bizarre. Pour qu'il ne parte pas. Pour qu'il lui dise tout ... Enfin, il planta ses yeux dans le regard de la Daemon. Elle aussi.

Puis, nonchalamment, il dit :


« Je suis orphelin. J’m’en vante pas ni ne m’acharne sur mon sort. En vérité je ne sais même pas pourquoi mes parents n’ont pas voulu de moi. Enfin bref. J’ai vécu neuf ans dans un orphelinat. La seule personne que j’ai connu le plus tout du long était la directrice et elle sentait mauvais. M’enfin, elle m’a fait le plus beau cadeau qu’on puisse rêver. Pile le jour de mes neufs ans, ma mère adoptive est venue me chercher. C’est la directrice qui lui avait demandé de ne venir que ce jour-là. Ma maman est la plus géniale de toutes ! Elle a un style étrange il faut l’avouer mais c’est ce qui fait son charme. Elle aime se teindre les cheveux en bleus, chanter du punk à tue-tête même si parfois c’est faux et elle parle mi anglais mi français. Bref je l’aimeuhadore. J’ai passé toutes les années de ma vie avec elle, découvrant mon univers et , chose négative, allant à l’école. Et puis je suis arrivé ici. Je ne suis pas mécontent d’être venu. Voilà c’est en gros ma vie. Je ne sais pas trop ce que tu veux savoir donc si je t’ai embêtée dis le moi . »

Elle avait tout écouté sans en perdre une miette, et tout retenu ... L'adolescente avait fait abstraction de tout ce qui était autour d'eux pour uniquement être concentrée sur le son de sa voix, ce qu'il contait, ses yeux...
Elle était heureuse d'en apprendre plus. Heureuse et à la fois attristée. Bien qu'il n'ait pas dit ça sur un ton larmoyant, ce qu'il avait dit donnait encore plus envie à Gaby de le protéger. Elle qui avait vécu dans une famille prospère ne pouvait pas s'imaginer ce que c'était que de vivre plus de la moitié de son enfance seul ... Sans parents. Et puis, comme un cheveu sur la soupe, arrive un mère adoptive, sortie de nulle part et à qui pourtant, il s'attache ... De tout son cœur.

Puis, toujours en le fixant elle dit, à son tour :


<< Tout ce que je vais te dire va te paraître bien banal ... Mais avant tout racontage de vie, je te "soulage", tu ne m'as pas embêtée du tout. Si l'un de nous deux embêtait l'autre, ce serait plutôt moi, et si tu en as marre, j'en suis désolée ...
Bien ... Moi, j'ai grandi dans une famille normale, conviviale, aimante. J'"avais" trois frères et deux sœurs. Toute ma famille était passionnée de sport. Quant à moi, j'aime et je ne peux me passer de piano et de peinture.
Sinon, quand j'avais 7 ans, mon plus jeune frère est mort ... Accident de karting. C'est à ce moment-là que j'ai commencé à peindre, et depuis, j'ai toujours continué. Après ça, j'ai vécu disons ... Normalement.
J'ai suivi mes études dans une ville non loin de ma famille. Et, si je te raconte la suite ... Rah ... Tu vas sûrement me prendre pour une folle qui ne te raconte que des idioties ... Mais je tiens à te le dire quand même.
Je suis morte...J'ai revécu...Je t'ai rencontré...
Voilà, c'est bien tout ce qu'il y a 'd'intéressant' à dire sur ma vie.>>


La blondinette espérait qu'Elio la croie ... Bizarrement, elle lui vouait une confiance aveugle, une admiration indéterminable.
Brusquement, l'étudiante tourna la tête, regardant les passants. Que faisaient-ils de leur vie ? Que se passait-il pour eux ? Etaient-ils tristes ? L'impression d'être égoïste, égocentrique et individualiste s'installait en elle. Elle était là, en train de parler de choses inintéressantes sur elle tout en se persuadant que c'était inutile ... Qu'elle allait sûrement dans le mur. Mais, à quoi bon arrêter, quel était son véritable but désormais ?... Lui, elle ne voyait que lui ... Elle ne pourrait jamais retourner aux côtés de sa famille et de ses amis. Tant pis ou tant mieux, elle resterait de toute façon comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Cat's woooorld xD [ PV Gabriel]   Sam 15 Nov - 0:31

<< Tant mieux si tu es bavard, je ne pense pas me lasser de ta voix. >>

Elio se stoppa net. Rougit. Il n’était pas habitué à ce que de telles paroles sortent de la bouche de quelqu’un d’autres que sa mère. Du moins pas venant de personne qu’il venait à peine de rencontrer. Etrangement, cela lui faisait plaisir. Evidemment, tout le monde appréciait les compliments. Mais, celui-ci avait un son différent aux oreilles de Lio’. Comme une mélodie aux connotations joyeuses. Comme le chant d’un oiseau dans une prairie paisible. Il tira un sourire différent à l’adolescent. Un sourire gêné mais plus heureux que n’importe lequel.

Lorsqu’il avait parlé, Lio’ avait eu l’impression que Gabriel ne s’était concentrée que sur lui. Cela lui avait donné l’impression d’être important. Vraiment, c’était une bonne après-midi qui s’annonçait. Et, au risque d’être trop collant, il avait l’intention d’aller voir l’étudiante le plus possible. Ne serait-ce que pour revivre cette impression d’être entier. Il aimait beaucoup cela. De la même façon qu’il aimait cette paix qu’il vivait en ce moment. Qu’il vivait depuis que sa mère ne lui manquait plus autant.

Puis, elle lui raconta elle aussi tout d’elle. Chacun de ses mots coulaient dans l’esprit d’Elio, aussi claires et doux que de l’eau de roche.


<< Tout ce que je vais te dire va te paraître bien banal ... Mais avant tout racontage de vie, je te "soulage", tu ne m'as pas embêtée du tout. Si l'un de nous deux embêtait l'autre, ce serait plutôt moi, et si tu en as marre, j'en suis désolée ...
Bien ... Moi, j'ai grandi dans une famille normale, conviviale, aimante. J'"avais" trois frères et deux sœurs. Toute ma famille était passionnée de sport. Quant à moi, j'aime et je ne peux me passer de piano et de peinture.
Sinon, quand j'avais 7 ans, mon plus jeune frère est mort ... Accident de karting. C'est à ce moment-là que j'ai commencé à peindre, et depuis, j'ai toujours continué. Après ça, j'ai vécu disons ... Normalement.
J'ai suivi mes études dans une ville non loin de ma famille. Et, si je te raconte la suite ... Rah ... Tu vas sûrement me prendre pour une folle qui ne te raconte que des idioties ... Mais je tiens à te le dire quand même.
Je suis morte...J'ai revécu...Je t'ai rencontré...
Voilà, c'est bien tout ce qu'il y a 'd'intéressant' à dire sur ma vie.>>


Le passé qu’elle avait utilisé l’avait tout d’abord intrigué. Puis, au fur et à mesure qu’elle avançait dans son histoire, Elio avait deviné. Comme tout être, il avait d’abord rejeté cette évidence. Mais, les yeux de la lolita ne mentaient pas. Ils exprimaient même une peur qu’il ne supporta pas . Il ne voulait pas qu’elle ait peur de son jugement. Le blond n’oserait jamais la juger. Un sourire sérieux effleura ses lèvres et, presque instinctivement, il se pencha. Ses bras se refermèrent sur les épaules de Gaby’ et il la serra pendant quelques instants.

Il la croyait

Il ne voulait pas la croire

Il la croyait plus que n’importe qui…


« Je ne te prend pas pour une folle. C’est idiot à dire mais je n’arrive même pas à envisager que tu ais pu me mentir. C’est peut-être étrange , peut-être que je ne comprend pas mais, je te crois. Gabriel »

Dans un geste affectueux, il ébouriffa légèrement les cheveux de la blonde et la libéra de son étreinte.

« Tu as revu ta famille depuis ? Et , comment tu as pu ressusciter ? »

Demanda-t-il avec le plus grand sérieux. Si ces paroles étaient invraisemblables, le musicien voulait comprendre. Devait comprendre. D’autant plus qu’un mot effleurait son esprit sans qu’il ne se rappelle son sens. Daemon. Sa mère lui en avait déjà parlé pourtant. Il écoutait toujours sa mère. Sûrement avait-elle expliqué ce mot lors d’une après-midi où, boudeur, il n’avait pas écouté car elle n’avait pas voulu lui cuisiner de cookies.

[ désolée c’est court ><]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Cat's woooorld xD [ PV Gabriel]   Sam 15 Nov - 2:10

Un peu essoufflée d'avoir déballé tout ça, non pas parce qu'elle l'avait dit spécialement vite, mais parce que tout cela, elle l'avait gardé pour elle depuis sa réincarnation. Évidemment, qui l'aurait crue ? Elle se serait faite incarcérer dans un asile, oui.
Puis, calmement, il s'était approché d'elle. Il avait passé ses bras autour des épaules de la blondinette et l'avait serrée contre lui. Elle sentait une douce chaleur l'envelopper. Elle aurait aimé rester comme ça longtemps, très longtemps. Combien de temps cela faisait-il qu'elle n'avait pas ressenti cela ? Cette sensation d'être protégée, appréciée pour ce qu'elle était, pas seulement ce qu'elle montrait. Maintenant, une hésitation futile s'immisçait en elle : allait-elle lui rendre ce geste en l'entourant également de ses bras, comme pour dire "Je suis là pour toi, moi aussi", ou bien profiter pleinement de ce moment, égoïstement. Oui, elle allait être égoïste et profiter. Tout cela en se disant qu'elle lui rendrait aussi quelque chose pour le rendre heureux ... Ou du moins, elle espérait pouvoir le rendre heureux, mais comment ? Elle n'avait pas à grand chose à offrir elle. Tout ce qu'elle savait faire, c'était peindre et faire du piano.

Puis, tout en la gardant dans ses bras, il avait dit :


« Je ne te prend pas pour une folle. C’est idiot à dire mais je n’arrive même pas à envisager que tu ais pu me mentir. C’est peut-être étrange , peut-être que je ne comprend pas mais, je te crois. Gabriel »

Il la croyait. Il lui faisait confiance. Gabriel était soulagée. Soulagée qu'il ne soit pas parti en courant en la prenant pour une menteuse folle alliée. Alors, il avait relâché son étreinte et passé délicatement sa main dans les cheveux de l'adolescente, comblée, heureuse, au paradis. Puis, il avait dit, sur un ton à la fois léger et sérieux :


« Tu as revu ta famille depuis ? Et , comment tu as pu ressusciter ? »


Les réponses à ces deux questions allaient être guère intéressantes. "Non. Je ne sais pas.". Mais elle allait étoffer comme elle pouvait. S'ouvrir à lui ... Elle lui répondit donc, avec un air un peu mélancolique :


<< Non, je n'ai pas revu ma famille, malheureusement. D'ailleurs, je ne pense jamais la revoir. Mais je ne l'oublierai pas ... Je ne LES oublierai pas. C'est un peu comme si ma vie s'était arrêtée puis, brusquement, avait repris. Toujours avec les mêmes souvenirs mais différemment. Puis, des pierres qui viennent s'ajouter à l'édifice, comme toi. Et d'autres qui restent. Le piano, la peinture... Une sorte de puzzle inconstructible. Sinon, je ne sais pas comment j'ai pu ressusciter. Bizarre, non ?>>

Elle le fixa quelques secondes, le temps que le silence s'installe. Puis, lentement, elle reprit :


<< Bref, dans tout ça, je ne sais pas grand chose. Mais il y a tout de même un fait dont j'ai connaissance; toi.>>


En disant cela, l'adolescente avait laissé échapper un sourire à la fois malin et doux, histoire d'apaiser l'ambiance pesante qui régnait. Puis, elle se tourna à 75° de façon à être en biais vers lui [hrp : houhou attention, on ferait presque des maths xD] lui prit la main, et poursuivit :

<< On a beau s'être réellement rencontrés il y a de ça à peine une demi heure, mais tu sais, pour moi, tu es bien plus qu'important. >>


Faire passer ses sentiments étaient primordial pour la blondinette. Elle n'aimait pas laisser les choses traîner et regretter de n'avoir rien dit, de s'en mordre les doigts. Elle gardait entre ses deux mains l'une de l'étudiant tout en continuant de plonger son regard dans le sien.


[vala, désolée, pas très long non plus, mais là, DODO xD]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Cat's woooorld xD [ PV Gabriel]   Sam 15 Nov - 15:11

Assis sur le banc, Elio se sentait transparent pour le monde . A part aux yeux de Gabriel. Les passants ne s’arrêtaient pas , personne ne faisait attention à eux. Quelque part, l’adolescent appréciait cette inattention. Il se sentait en sécurité, comme enfermé dans une bulle de bien-être qu’ils ne pouvaient percevoir. Même cette enfant dont il croisa pendant quelques secondes le regard, n’était pas aussi heureux que lui. Car c’était le maître mot. Heureux. Il ferma les yeux quelques instants. Les rouvrit presque aussitôt.

<< Non, je n'ai pas revu ma famille, malheureusement. D'ailleurs, je ne pense jamais la revoir. Mais je ne l'oublierai pas ... Je ne LES oublierai pas. C'est un peu comme si ma vie s'était arrêtée puis, brusquement, avait repris. Toujours avec les mêmes souvenirs mais différemment. Puis, des pierres qui viennent s'ajouter à l'édifice, comme toi. Et d'autres qui restent. Le piano, la peinture... Une sorte de puzzle inconstructible. Sinon, je ne sais pas comment j'ai pu ressusciter. Bizarre, non ?>>

Son air mélancolique l’avait touché. Il ne comprenait pas pourquoi elle ne pouvait pas revoir sa famille. S’il s’était écouté, il l’aurait emmené immédiatement pour les rechercher. Mais , comme poussé par une voix encore plus profonde, Lio’ sentit qu’il reparlerait de cela plus tard. Il y avait plus important à dire. Plus important à découvrir. Et, son attention s’était porté sur sa métaphore sur les pierres. Gabriel le trouvait important. Un sourire ébahi s’afficha sur son visage pendant quelques secondes, avant qu’il ne prenne la parole.

« Je te souhaite sincèrement de les revoir au moins une fois. Je pense connaître à peu près le même sentiment. J’aimerais beaucoup revoir ma vraie mère et mon père, au moins pour comprendre. »

Il planta ses yeux dans les siens et lui offrit un nouveau sourire.

« Tu as parlé de peinture et de musique ! Tu fais parti des clubs qui ont trait à cela ? Personnellement, j’adore jouer de la basse et je dessine dans mes heures perdue. Par contre j’ai un niveau pourri en dessin. J’irais dans le club plus pour m’amuser et rencontrer des gens qu’autre chose. »

Il pouffa légèrement. Avant de poser une main attendri sur l’étui de sa basse qu’il ne quittait jamais. L’adolescent aurait beaucoup aimé pouvoir jouer un morceau à la jeune femme. Mais, il n’y avait aucun amplis dans le coin. Le blond penserait, la prochaine fois qu’il verrait Gaby’ dans le pensionnat, à l’emmener écouter une de ses mélodies. Il n’avait pas spécialement envi qu’elle juge son niveau. Tout ce qu’il souhaitait était qu’elle écoute. Qu’elle sente, dans le son, les sentiments qu’il avait voulu insuffler à la musique. En parlant de sentiment, il en avait tellement de nouveau à transformer en musique…

<< Bref, dans tout ça, je ne sais pas grand chose. Mais il y a tout de même un fait dont j'ai connaissance; toi.>>

Encore une fois, elle parlait de lui comme s’il était la personne la plus importante qu’elle ait rencontré depuis longtemps. Cela lui faisait chaud au cœur. Et, le petit sourire malin qu’elle arborait tout en se déplaçant lui tira un rictus joueur qu’il aurait presque aimé déposer sur sa joue dans un bisou. Il était comme cela. Pour lui, les sentiments se transmettaient par des marques d’affections .

« Moi ? Je pourrais être un sale idiot menteur et pervers qui ne veut que te mettre dans son lit . »

Il lui offrit un clin d’œil et reprit la parole

« Personnellement je me pense plus protecteur et enfantin que pervers et idiot mais on ne sait jamais. »

Puis elle lui prit la main. Elio ne l’avait pas remarqué avant, mais sa peau était douce , agréable au touché . Elle n’était pas moite comme certaines , ni trop sèches . Il se rappelait les mains de sa mère. Elles étaient chaudes et pleines de vies, assez rugueuse mais agréable aussi. Gabriel était agréable mais d’une autre manière. Ses doigts étaient comme mille caresses données à un chat. Ils n’étaient pas chauds mais pas froids non plus. Lio’ avait de suite adopté ces mains autour de la sienne. Il souhaitait les garder le plus longtemps possible.

<< On a beau s'être réellement rencontrés il y a de ça à peine une demi heure, mais tu sais, pour moi, tu es bien plus qu'important. >>

Il ne put s’empêcher de prendre un air enfantin et de s’exclamer

« Oh ça fait seulement une demi-heure ! On dirait que ça fait cinquante millions d’années lumières ! »

Puis , il se mit à rigoler et , charmeur comme d’habitude bien qu’il ne s’en rende jamais compte, cligna une nouvelle fois de l’œil. De sa main libre, il ébouriffa ses cheveux plus qu’ils ne l’étaient déjà et sourit , dévoilant légèrement ses dents .

« Je ne suis pas sur de comprendre. Je suis si important que ça ? Pour être franc, j’ai l’impression d’être plus… entier , depuis que je te parle mais ,je n’ai jamais été important pour personne »

Il baissa les yeux et parut, l’espace d’un instant, timide. En vérité, il s’était tellement mis cela dans la tête, qu’il n’était important aux yeux de personne, que cela était devenu une évidence. Une fois, sa mère l’avait giflé lorsqu’il lui avait fait part de cette impression. Il n’avait pas compris.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Cat's woooorld xD [ PV Gabriel]   Sam 15 Nov - 16:51

En face d'elle, Elio souriait. D'un sourire qui s'apparentait au bonheur. Était-il heureux ? Si c'était le cas, alors Gaby l'était également. Puis, son sourire s'effaça, faisant place à sa voix. Il dit :

« Je te souhaite sincèrement de les revoir au moins une fois. Je pense connaître à peu près le même sentiment. J’aimerais beaucoup revoir ma vraie mère et mon père, au moins pour comprendre. »

Il souriait, une fois de plus. La blondinette était contente de le voir comme ça, elle se demandait si elle apportait ne serait-ce qu'une minuscule contribution au bonheur de l'étudiant. Elle lui rendit son sourire, le regardant dans les yeux également. Ses yeux étaient à la fois clairs et sombres. Clairs par leur apparence et leur bleu voilé de gris et sombres par ce qu'ils semblaient dire, avoir vu, vécu. Puis, elle réfléchit à ce qu'il venait de dire ... Il devait la trouver bien égoïste, elle qui ne comptait pas revoir ses parents alors qu'elle en avait. Qu'elle avait la chance d'avoir ressuscité. Lui, qui n'avait jamais connu ses véritables parents, qui ne connaissait rien d'eux, qui ne pourrait sûrement jamais les revoir... Ensuite, il reprit, sans qu'elle ne puisse voire veuille répondre quoique ce soit ce qu'il venait de dire :


« Tu as parlé de peinture et de musique ! Tu fais parti des clubs qui ont trait à cela ? Personnellement, j’adore jouer de la basse et je dessine dans mes heures perdue. Par contre j’ai un niveau pourri en dessin. J’irais dans le club plus pour m’amuser et rencontrer des gens qu’autre chose. »

La jeune Daemon était ravie qu'il s'intéresse à ce qu'elle faisait, bien que cela n'ait rien d'attrayant. Elle apprit par la même occasion qu'il jouait de la basse et dessinait. Un niveau pourri en dessin ? Peu importe, c'était un artiste. Quelqu'un de créatif. Le désir de l'entendre jouer de la basse monta en la blondinette. Il jouait sûrement comme un Dieu. Cela se lisait sur son visage, il était né pour être musicien. Et, peut-être que, pour lui également, la musique était un moyen de s'évader ? D'être dans son monde, sans personne pour nous perturber.

Puis, plus tard, il lui répondit qu'il n'était peut-être qu'un sale menteur idiot qui voulait juste la mettre dans son lit. Il disait ça en plaisantant. Et, d'ailleurs, même s'il l'avait dit sincèrement, elle ne l'aurait pas cru. Elio semblait bien trop pur, gentil, sensible pour être ce genre de personne. Son admiration ne serait pas brisée en mille morceaux d'un coup. Protecteur et enfantin ? Oui, il l'était. Mais il était également beaucoup plus complexe que cela. Gabriel savait que sous cette façon d'être se cachaient d'autres choses, plus profondes, plus fragiles ... Il lui en parlerait peut-être un jour ? Ce qu'il ressentait, comme il avait vécu son enfance etc...


« Oh ça fait seulement une demi-heure ! On dirait que ça fait cinquante millions d’années lumières ! »

Avait-il dit sur un ton léger. Il ébouriffa ses cheveux. Gaby le fixait, elle aimait le regarder comme ça. A la fois heureux et gêné.
Puis, il reprit :


« Je ne suis pas sur de comprendre. Je suis si important que ça ? Pour être franc, j’ai l’impression d’être plus… entier , depuis que je te parle mais ,je n’ai jamais été important pour personne »


Lui, n'avait jamais été important pour personne ? Elle ne voulait pas le croire, c'était impossible ... Ou alors les gens étaient si crétins qu'ils n'avaient pas pu s'attacher à lui ? Elle le regarda, perplexe, attristée et lui répondit :

<< Tu dois te faire des idées ... Il y a au moins deux personnes pour qui tu es important. Déjà, ta mère adoptive... La façon dont tu m'en as parlé me fait croire qu'elle t'aime beaucoup. Et puis, il y a moi. Pour moi, tu es important, c'est tout.>>

Elle continuait de le regarder, d'une façon spéciale, comme pour lui prouver son affection. Avait-confiance en ce qu'elle disait ? Elle l'espérait, car tout cela, elle ne le balançait pas à qui voulait l'entendre, mais juste aux personnes à qui elle tenait vraiment, celles qui méritaient d'entendre ça ... Mais, était-ce vraiment important d'entendre quelque chose comme ça de la part d'une presque inconnue ? Sûrement que non, mais tant pis.

L'étudiante se leva du banc et se plaça en face d'Elio. Elle lui tendit la main et dit :


<< Ça te dirait d'aller autre part ? A vrai dire, j'adorerais t'entendre jouer ...>>

Elle lui adressa un sourire et resta là, attendant sa réponse. Elle aussi aimerait jouer pour lui, mais on ne joue pas du piano dans n'importe quel endroit, et surtout, on ne transporte pas un piano n'importe comment ... Mais un jour, elle aussi, lui ferait écouter son piano. Elle lui ferait écouter, uniquement pour lui et personne d'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Cat's woooorld xD [ PV Gabriel]   Sam 15 Nov - 21:36

Il y a toujours un moment. Un moment pour tous, pour rien. On ne sait jamais quand ils vont arriver. Seulement ils sont bien là, parfois caché, parfois dans la lumière des pensées. Ces instants auxquels on ne peut qu’obéir. L’instant de bouger, l’instant de comprendre, l’instant de sourire . Il faut être en phase avec ces temps pour réaliser certaines choses. Elio réalisait que , depuis tout ce temps, c’était elle qu’il attendait. C’était plus qu’une certitude. Une flèche dont la cible n’était autre que son cœur. Sa volonté vacilla . Pour se relever. Plus grande, plus forte. Et l’adolescent sourit. Il ne croyait pourtant pas au destin. Toutes ces personnes qui disaient que l’avenir était déjà tracé. Pour lui, c’étaient les choix que l’ont faisait qui nous permettait de choisir ce destin. C’était d’ailleurs parfaitement cela. S’il n’était pas parti discuter avec Gabriel dans ce magasin, l’aurait-il découvert ? Aurait-il réaliser toutes ces évidences qui sommeillaient en lui depuis tout ce temps ?

Si lui était important pour elle, l’adolescente l’était d’autant plus pour lui. Elle était là , devant lui, ses yeux plantés sur lui. Deux iris profondes auxquelles il s’accrochait pour avancer plus qu’il ne le faisait avant. Comme une promesse d’éternité. Pas une promesse d’immortalité. Une promesse de présence. A jamais. Lio’ était heureux. Même s’il ne saisissait pas tout, une voix chuchotait ce mot dans sa tête. Ce mot qui était la clé de cette rencontre. Sans l’être réellement. Parce l’étudiant était le maître de sa destiné. Comme Gabriel était , en ce moment, la maîtresse de son intégralité.

Daemon


<< Tu dois te faire des idées ... Il y a au moins deux personnes pour qui tu es important. Déjà, ta mère adoptive... La façon dont tu m'en as parlé me fait croire qu'elle t'aime beaucoup. Et puis, il y a moi. Pour moi, tu es important, c'est tout.>>

Elio posa un instant les yeux sur une petite fille qui tenait la main de sa mère. Le regard qu’elle lui portait était plus puissant que n’importe quel faisceau lumineux. Il lui rappela celui de sa mère, et celui que lui portait maintenant Gabriel. C’était cette sorte de regard qui donnait à Lio’ l’envie de toujours en faire plus . Il voulait en faire davantage , pour sa mère , pour cette fille qu’il venait de rencontrer et qui lui faisait ressentir tellement de chose. Certain sentiment qu’il ne connaissait même pas.

« Merci »

Il lui sourit. L’adolescent savait qu’il souriait tout le temps. Et pour rien. Mais c’était plus fort que lui. Il voulait qu’elle le comprenne . Il voulait qu’elle soit proche de lui. Qu’elle soit heureuse . Elio voulait tellement de choses. Et ne pouvait en réaliser que si peu.

« Tu es un ange n’est-ce pas ? » [répond lui dans le prochain sujet pleaaaaaase ><]

Demanda-t-il avec un sérieux qui ne lui collait pas à la peau. Mais, c’était plus une question rhétorique qu’autre chose. C’était une évidence. Gabriel était un ange. Point.

Soudainement, elle se leva. Elio la regarda faire, avec un petit sourire en coin. Lui qui parlait de moment. Il était sûrement temps de partir d’ici.


<< Ça te dirait d'aller autre part ? A vrai dire, j'adorerais t'entendre jouer ...>>

Elle lui tendit la main. Il la saisit quelques instants, avant de se lever. Puis, avec un clin d’œil , il se tourna , attrapa sa guitare, son petit sac provenant du magasin félin et répondit , ses yeux brillant d’une lueur de malice

« L’appel du médiator a vaincu. Allons-y . »

Il rit et s’ébouriffa les cheveux . La journée était belle, les oiseaux chantonnaient , aucun nuage ne s’annonçait dans le ciel . Mais de tous, Elio était bien le plus heureux.

Il était entier.

[je te laisse créer le sujet et poster le premier message :p ]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Cat's woooorld xD [ PV Gabriel]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Cat's woooorld xD [ PV Gabriel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DE GABRIEL BIEN AIME A MARC BAZIN LES PRIMAIRES SANG UN CONSEIL ELECTORAL !e
» LES Voies DE LA RECONSTRUCTION PAR JEAN GABRIEL FORTUNÉ.
» Gabriel Soap, [validée]
» Justin Gabriel Vs Ted DiBiase Jr
» Justin Gabriel Vs Evan Bourne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Only Sadness :: La Ville de Sadness :: Centre Ville :: Magasins et Boutiques-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit