La tristesse et le cauchemard vous consumes...ainsi votre Daemon vous protègera..Hentai/Yuri/Yaoi NC-16ans

Partagez | 
 

 Faire face au passé [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Faire face au passé [Libre]   Mar 4 Nov - 19:28


Obscurité.. Eternel néant d'ombre où s'égarent les plus craintifs, cause d'un sentiment d'angoisse non désiré, serrant le coeur, anxieux..
Silence.. Résonnance sourde aux multiples facettes, jouant de gammes inaudibles, inspiration de solitude, repos auditif, élément déclencheur de folie..
Mélancolie.. Appel de détresse caché, tourment tragique, incompréhension dramatique d'une chose trop désirée, renfermement passagé, âme égarée..
Regret.. Prise de conscience tardive, maux de coeur, emblème erronné, ciel écroulé, esprit dépassé, larmes versées, temps écoulé, culpabilité solennelle..


Je revenais sur les traces d'un passé.. A quoi bon voir le temps s'écouler, quand le coeur n'y est plus. Ultime réflexion. Mon passé..
Ce que j'ai refusé d'apprendre par les armes, je l'ai appris dans les larmes. Aimer.., ce sentiment inévitable auquel j'ai été confronté. Pourrai-je vaincre l'amertume dont je suis rempli ? Je ne sais.. Questions idiotes dont personne ne connaîtra jamais les réponses. Ma non prise de conscience nous a tué, et ce n'est pas sans peine qu'il m'avait averti. Pourquoi.. Des soucis, de la rancoeur, tout me rapproche de ce que j'étais autrefois. Pour me récompenser de ce péché, l'Être suprème me redonne vie en ce qu'il était, une nouvelle chance de prouver ma valeur certainement.. Une opportunité de ne plus reproduire les mêmes erreurs. Passer de chair incontestée à esprit désarmé, punition que je jure d'effectuer. Je me repentirai en son honneur, pour ne jamais oublier. Non, je ne veux pas oublier..
L'ombre effacée que je suis, hésita longtemps avant de revenir en arrière. Dans un silence des plus acaparants, je me dressais là, devant la tombe de celui qui un temps fut tout pour moi, je m'en suis apperçu trop tard. Immobile, muet, que pouvais-je faire d'autre à part prier ? Qu'es-tu devenu..


~ " Kero.. "

Je distingue toujours aussi bien son visage. Ce visage.. Jamais je ne suis retourné là où je suis né, je n'ai pas le courage de voir les mines de ceux qui me mirent un jour au monde, je ne supporterais pas de voir leurs yeux sans vie. Oui car je le sais, j'étais tout pour eux, et j'étais tout pour lui.. J'ai eu la chance d'être aimé, mais aujourd'hui, tout est si différent, je ne suis plus le même, et ça sous toutes les formes possibles. Serai-je encore capable d'éprouver quelconque compassion, ai-j encore le droit d'apprécier ?.. C'est lui qui me pousse à agir, je n'ai pas le droit de le décevoir. Je sais qu'il m'observe, je le crois, il n'a pas complètement disparu, je suis le demi-corps contenant ses pensées, j'ai acquis son honorable sagesse, son admirable noblesse, suis-je toujours instable.. Pourtant quelque chose m'attire, je ne peux lutter contre cette force si attractive.

~ " Je le trouverai tu sais.. "

J'ai eu le courage de venir te voir une dernière fois sur ta tombe, excuse-moi.. Vois-tu, je comprends mieux ce que tu étais, je peux pleurer.. Je ne sais pas s'il a lui aussi perdu quelqu'un de cher autrefois, à part moi. Je dois passer à autre chose maintenant, faire de cette recherche mon unique but, le voir vivre, sourire, s'amuser, dormir, tout comme il l'a fait avec moi. Je dois le protéger, même si je me fiche de disparaître pour de bon, je me battrai pour lui. A quoi ressemble-t-il ? Me guideras-tu, être perdu qui m'a toujours manqué ? Je suis comme lui à présent, à peu près. Je devrai bien sûr me préserver, je ne dois pas me permettre d'exprimer la moindre dépendance, je ne dois souffrir que de blessures physiques. Le Daemon que je suis ne devra pas succomber, je serai respectable. Je vais te dire ce que jamais tu n'osas m'avouer.

~ " Je t'aimais Kero.."

Je sais que toi aussi. Je pouvais voir dans tes yeux d'argent, ce sentiment incontrôlable dont tu étais épris. Il y avait tant d'amour dans ton regard, je ne trouverai plus cette tendresse que tu avais à mon égard. Le jour où nous avons disparu, ensemble, j'avais peur, j'ai ressenti tout le chagrin d'un monde, je savais que j'allais te perdre, tu me souriais.. Je sens encore sa main dans la mienne, c'est la seule fois où il s'est permis de me toucher. J'aurais dû me laisser aller, mais je ne voulais pas t'aimer. Je n'oublierai jamais ses yeux qui caressaient mon visage avec tant de douceur. Tu étais tout pour moi, aujourd'hui je le sais.
Peux-tu voir mon sourire qui t'est destiné ? C'est le cadeau d'adieu que j'aurai dû t'offrir. J'ai attendu si longtemps, je crois que je me sens mieux, je crois.. Je n'en suis pas totalement sûr, mais je sais que ça ira. Je ferai tout pour que ça aille. Veille sur moi je t'en prie..


~ " Repose en paix.."
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Faire face au passé [Libre]   Jeu 6 Nov - 21:50

[HRP : Si ca ne te dérange pas ^^ ]

Silence, taciturne, morosité.
Ce genre de comportement n'était pas celui du jeune Slave en temps ordinaire. Mais il arrivait parfois que la présence de la peluche ne puisse l'aider à garder espoir. Etrange comme les gens pouvaient être entouré et si seuls en même temps. Il n'avait pas cherché à se faire des amis ici. Parce qu'il comptait bien rentrer définitivement en Russie.

En temps normal, il aurait du être avec son aîné devant la tombe de son père ce jour-ci. Comme il aurait du le faire tous les ans pendant les dix dernières années écoulées. Ils avaient toujours respecté cette coutume pour sa mère, alors l'enfant avait choisi de la poursuivre, même s'il était loin de la tombe en question. Pour sa mère pour son père, pour garder un bout de ses racines qui lui manquaient toujours un peu.

Malaise... Masqué...

Le cimetière qui ne comporterait pourtant aucune des deux tombes souhaitées n'empêcha pas l'adolescent d'y aller. Il était en grande partie inoccupée, sauf par des tombes. Pas de personne pour le juger, pour paraître joyeux. Il avait étrangement envie de pleurer. Pourtant, cela faisait longtemps qu'ils s'en était aller.

~ " Repose en paix.."

Innokenti resserra doucement son étreinte sur la peluche qui l'accompagnait toujours dans ses voyages. Varan avait sa place dans son coeur. C'était un bout de chez lui, un bout de son frère, un bout d'espoir. Relevant la tête pour regarder la personne qui venait de rompre le silence du lieu, le jeune Slave s'arrêta en silence.
A quelques pas se trouvait un jeune homme visiblement un peu plus âgé que lui. Mais plus jeune que son aîné. Entre les deux. Mais il devait admettre qu’il était plus grand que lui. Bien plus grand. Ses cheveux roux ne semblèrent pas déranger le jeune homme, qui avait fini par s’habituer à bien des choses dans ce pays qu’était le Japon. Il devait bien admettre que les dix années passées sur le sol Japonais ne l’avait pas aidé à comprendre la totalité de leur façon de penser.

« Dima disait que ceux qui partent restent vivants… Par nous… »

Posant un regard doux sur l’autre personne, l’adolescent finit par détourner son regard marron clair et remettre en place une nième fois une mèche qui s’était perdue devant ses yeux. Posant son regard sur la tombe devant laquelle il se trouvait, le jeune homme entreprit un geste qui lui était usuel. Ce petit rituel. Cette habitude, cette croyance qu’on ne pouvait pas lui retirer. Varan dans une main, l’autre faisant le signe de croix orthodoxe, le jeune Slave ne se préoccupa pas sur le coup de l’autre personne qui se tenait près de lui.

Prière silencieuse. Regret de ne pas avoir eux le loisir de connaître sa mère, regret d’avoir perdu son père trop jeune.

« Moi, je dirais qu’ils n’aimeraient pas nous savoir tristes. »

Avec un doux sourire sur les lèvres, le jeune homme posa son regard sur Kyo. Etrange adolescent ? Peut-être. Mais on lui avait toujours pardonné ses écarts. Après tout, il n’était pas Japonais. Et puis pour sa famille, le principal avait été de le voir recommencer à sourire, plus qu’autre chose.
Et qu'y pouvait-il s'il ne supportait pas de voir les autres tristes ? non pas qu'il ne comprenne pas leur tristesse, mais plutôt qu'elle ne faisait que renvoyer une plaie encore ouverte malgré les années passées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Faire face au passé [Libre]   Ven 7 Nov - 20:22

[HORS-RP Non bien au contraire ^^]


Le silence dans lequel je venais de me replonger, fut rompu par une voix masculine. J'ai tout de suite su que c'était un humain, oui, je sais faire la différence à présent, entre vivant et demi-vivant.
Malgré les tons nocturnes qui négligeaient impitoyablement ma vue, je pus apercevoir un teint de porcelaine aux traits fins, soulevé d'une chevelure blonde, qui avec les rayons lunaires, resplendissait d'éclat.
Etais-je en train d'halluciner ? Etait-ce ma façon de me consoler, de combler ce surplus de solitude dans lequel je sombrais peu à peu ? En réalité, il était bien présent.
Ce qu'il dit m'arracha un léger sourire. Il avait apparement perdu des personnes chères lui aussi. Le jeune homme à première vue plus jeune que moi, semblait étranger, il ne ressemblait en aucun cas à un japonais. Je le regardai faire. Regarde Kero, je ne suis pas le seul à prier pour toi. D'ailleurs, le connaissait-il ? Je me résiliai rapidement, c'était impossible.

Ce qu'il dit par la suite me fit comme un pincement au coeur. Et pourtant il avait raison. Qui voudrait voir la personne qu'il aime remplie de tristesse ? Personne de sensé.. Je le regardais, son air était doux et apaisant.
Alors que la pluie faisait son apparition, je m'agenouillai sur la tombe de Kero, là où il avait été enterré avant de devenir Daemon, avant de disparaître pour de bon.. Retenant mes larmes, je tendis ma main pour recueillir les pleurs du dieu, et les transforma en une rose de glace, que je posai sur la tombe. Je me relevai et jetai un coup d'oeil vers la jeune personne aux cheveux d'or. Je lui esquissai un petit sourire faiblement dessiné avant de lever les yeux vers le ciel.


~ " Tu crois que ce sont eux qui font tomber la pluie quand nous sommes tristes ? Peut-être que c'est leur façon de nous dire qu'on leur manque.."

Mon regard retournant sur l'inconnu, je restai là sans bouger. Le garçon commençait à être trempé, et moi aussi. Ca ne me dérangeait pas, je ne pouvais plus tomber malade. Je pouvais tout de même ressentir le froid présent. Je m'approchai un peu de lui, et fi un geste de la main. Les gouttes ne tombaient plus sur lui, elles tombaient juste autour.
Un nouveau silence..
Observation.. Mystère..
Je posai alors certainement la question la plus stupides qu'il y avait à poser à cet instant :


~ " Qui es-tu ? "

C'était tout de même fou que le hasard fasse apparaître ce garçon alors que la nuit était tombée, de plus dans un simetière, alors que je me repentissais de cette aigreur dont j'étais épris.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Faire face au passé [Libre]   Ven 7 Nov - 23:54

Silence, uniquement deux souffles qui allaient sereinement –à condition que les Daemons respirent-. Le silence que le jeune Slave avait rompu, juste parce que l’autre jeune homme avait paru si triste. Si malheureux… Même s’il le cachait, même s’il ne pleurait pas… Cela n’empêchait rien. Les cimetières rendaient toujours tristes. Il avait toujours envie de pleurer quand il y allait. Mais cela ne l’avait pas empêcher de s’y rendre tous les ans, juste pour saluer ses parents, même s’il n’avait pas la bonne tombe sous la main. Qu’importe… Ce n’était pas ce qui l’empêchait de penser à eux en dehors.

Une goutte d’eau. Deux gouttes… Sans se soucier des gouttes d’eau qui tombaient du ciel, sanglots sans bruit, le jeune homme posa un regard doux sur la tombe, puis sur Kyo. Avec un petit sourire, il le regarda faire, passant par diverses expressions. Il commença par un air doux mais un peu neutre, avant d’être un peu curieux et de finir totalement intrigué, regardant avec curiosité ce que faisait l’homme devant lui. Il avait la folle envie de lui poser une vingtaine de questions, de vouloir l’assaillir, pour comprendre. Comprendre comment il avait pu faire une rose de glace, comme ça, comme si c’était… normal… évident…

Oh certes, le mot Daemon avait atteint les oreilles du jeune Russe, mais il n’y avait jamais tellement cru. C’était farfelu, non ? Après tout, il n’était pas si crédule… Il ne croyait plus à Babouchka (Equivalent russe du père Noël). Et puis il n’en avait jamais vu, jamais croisé même de loin. Non, parfois le mot avait été laissé par un membre de sa famille, mais c’était bien rare. Du coup, il n’y croyait pas… pas tout à fait… pas exactement…
Le regard marron clair de l’adolescent restait posé sur la fleur, qui ne serait qu’éphémère, comme toujours. Relevant son visage vers l’Inconnu quand il prit la parole, le jeune adolescent lui sourit avec plaisir.

« Bien sûr ! Pourquoi la mort signifierait qu’il n’y a rien derrière ! Ca serait trop triste sinon ! Moi je ne veux pas me dire qu’une fois mort, on n’est plus que des souvenirs pour ceux qui reste ! »

Le ton n’avait pas été véhément, mais pas aussi doux qu’on aurait pu s’y attendre. Non, un ton un peu révolté, mais pas totalement, pas complètement. Un refus d’envisager ainsi la vie. Parce que ce serait trop triste. Trop triste de se débattre pour vivre et ne laisser que de pâles souvenirs que le temps effacerait sans remord. Il ne le voulait pas.
Frissonnant, le jeune homme serra contre lui sa peluche, la pressant un peu plus contre son polo humide, voire -même détrempé- comme une grande partie de ses vêtements. Aucun doute, s’il échappait au rhume, cela tiendrait de l’exploit. Etrangement, le jeune homme fronça les sourcil, curieux, quand il se rendit compte que la pluie tombait toujours, mais que désormais, il n’était plus l’une de ses cibles. Se rappelant la rose, son regard se posa sur le rouquin.

« On m’appelle Innokenti Sirgueïevitch Paljirov. Mais c’est assez rare qu’on se serve de tout. A la maison, on a toujours utilisé mes diminutifs, à savoir Inia ou Ketia. »

Le regardant avec une curiosité mal dissimulée, le jeune adulte lui sourit sereinement. Il ne comptait pas mordre le rouquin. Non, il voulait juste comprendre.

« Et toi ? Comment t’appelle-t-on ? Comment t’as fait la rose ? Comment ca se fait qu’on ne subisse plus le mauvais temps ? »

Il faisait nuit noir, il faisait sombre, mais le lieu n’avait rien de si effrayant pour l’adulte. Peut-être était-ce du à la peluche, humide, qui restait serré tout contre son torse. Ce qui avait bercé ses pleurs d’enfant, ses angoisses lorsque seul il avait du retrouver une volonté pour vivre loin de chez lui. Surement… A moins que ce soit par naiveté…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Faire face au passé [Libre]   Sam 8 Nov - 0:48

[HORS-RP ~ Mon dieu c'est de plus en plus court j'ai l'impression T-T, je suis désoléééée ]


C'était certainement la première fois que je m'attardais à parler avec un humain depuis que j'étais devenu un Daemon. Je les ai toujours évité, en quelque sorte, pour ne pas attiser la peur, sûrement, peut-être. C'était peut-être l'ambiance qui me faisait parler, pour éviter de me voir seul capable de respirer parmis ces corps vides. De plus, je venais d'utiliser mes pouvoirs devant cet homme, normalement je m'en sers pour les faire fuir, mais là non, s'enfuirait-il ?
La réponse ne tarda pas à arriver, il resta là, un semblant de curiosité dans ses yeux braises. Et je continuais de le regarder, un sourire en coin, bizarrement je me montrais plutôt gentil, non pas que je sois vil, mais d'habitude..je ne suis pas comme ça.
Il dégageait une telle innocence..

Je fixai le sol innondé un moment, j'étais d'accord avec lui, sauf que je savais qu'on pouvait avoir une seconde vie, moi, j'en étais la preuve. Les yeux de nouveau vers ce ciel nu d'étoiles, ou bien trop habillé de nuages grisés, je me rappellai de ce jour où je réapparus, je croyais que ma mort avait été un cauchemard, ainsi que celle de Kero, jusqu'à ce que je me rende compte que tout était réel, et bien plus. Celà me faisait une sensation étrange. Le petit homme me tira de mes pensées quand il m'informa de qu'il était. Je ne m'y connaissais pas beaucoup en prénom, mais le sien sonnait russe. Enfin d'après le dessin animé que j'avais regardé quand j'étais petit, ça doit bien faire 31 ans maintenant, Anastasia. Je m'en souviens encore. Le méchant Raspoutine, Saint-Pétersbourg.. Je lui répondis aimablement à mon tour.


~ " Je m'appelle Kyo Natsuki. Je suis.."

Je laissai un silence pour réfléchir à ce que j'allais lui dire de plus. Il n'avait pas besoin de savoir que j'étais un humain autrefois, du moins, pas pour l'instant. Faisant s'évaporer toute l'humidité de ses vêtements et de ses cheveux, je continuai humblement.

~ " Je suis ce qu'on appelle un Daemon Sage, un esprit à demi-humain si tu préfères. Chaque Daemon a la capacité d'utiliser un élément, le mien est l'eau. C'est comme ça que j'ai fait apparaître la rose de glace, en me servant de la pluie. Tu ne sera pas trempé comme ça, c'est plus efficace qu'un parapluie non ?.."

Il sembla encore plus intrigué. Je lui adressai un sourire doux, comme pour essayer de le rassurer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Faire face au passé [Libre]   Sam 8 Nov - 16:06

[HRJ : Aucun souci]

La situation ressemblait de près comme de loin à une de ces situations absurdes, qu’on trouve dans les livres. Le jeune adulte en avait étrangement conscience, mais cela ne le faisait pas partir en hurlant dans l’autre sens. Non, sa curiosité le poussait à rester, pour comprendre, parce que c’était hors-norme. La situation aurait pu être dangereuse, mais cela ne passa même pas dans la tête du Slave. Non, il profitait seulement de la compagnie du rouquin. De cette bien étrange compagnie.

La logique des évènements aurait peut-être du pousser Innokenti à fuir l’autre adulte, mais la logique du Slave pouvait être des plus spéciales. Ceux qui l’avaient un peu fréquenté le savaient. Inia était un brin spécial et peu méfiant. Naïf aussi. Naïf envers tout le monde, comme si personne ne pouvait être horriblement méchant. Sauf si les phrases étaient un peu plus méchantes que ce que dirait d’autres personnes.

L’adolescent écouta silencieusement le début de réponse de son interlocuteur. Son nom sonnait Japonais… Tout comme son apparence qui était bien typique d’une personne d’origine asiatique. Tout son contraire en somme. Ses origines Japonaises n’étaient pas la chose flagrante. Il avait davantage pris sur le physique de son père que celui de sa mère. Mais cela ne le dérangeait pas tellement.

Délaissant ses pensées sur sa famille, le jeune homme sentit la froideur et l’humidité de ses vêtements s’en aller. Etrangeté des choses… La suite de la réponse étonna clairement le jeune homme, faisant naitre encore une multitude de questions dans son esprit. Pourquoi ? Comment ?

« Dis, tu peux retirer l’eau de Varan aussi ? » Tout en parlant, le jeune garçon avait mis sa peluche en avant. Dite peluche qui semblait plus détrempée qu’autre chose. Et le jeune Slave préférait la savoir douce plus que détrempée et froide. Surtout qu’’il aimait bien la tenir contre lui. Comme aurait agit un petit enfant, mais ce n’était pas grave…

« Merci pour tout ! C’est gentil ! On t’as déjà dit que t’étais génial ? »

Les yeux complètement amusés, le jeune homme s’approcha et déposa un baiser sur la joue du Japonais, sans se soucier le moindre du monde que cela pouvait le déranger ou même le mettre mal à l’aise. Avec un sourit doux, le jeune homme s’écarta.
Petit regard curieux…

« Comment ca se fait que t’ai un prénom japonais si tu es un esprit ? T’as été vivant avant ? »

Curiosité insatiable… Parfois dérangeante, mais il ne voulait pas blesser les autres ou les forcer à parler si l’envie leur manquait. Juste qu’il aimait parler, et que les autres pouvaient être des sources de savoir assez épatantes…
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Faire face au passé [Libre]   Lun 24 Nov - 14:08

[Je repasse de la 1ère personne à la 3ème parce qu'à mon avis c'est ça qui m'empèche de poster correctement --]


Etudiant discrètement ce jeune blondinet qui se dressait devant lui, Kyo se demandait toujours ce qu'il pouvait bien faire là au milieu de la nuit. Laissant néanmoins cette question pour plus tard, il sourit légèrement quand Inia lui demanda s'il pouvait "sécher" sa peluche aussi. Ce qu'il ne tarda pas à faire. Assitôt fait, le jeune s'était avancé et avait déposé un baiser sur sa joue, s'étant elevé sur les pointes de pieds au préalable, puisque Kyo était très grand.
Un peu de chaleur traversa son coeur de glace, mais pas le moindre de signe n'était visible. Il se contenta d'esquisser de nouveau un sourire, en guise de réponse à la remarque du garçon.

La pluie continuait de tomber autour d'eux, Kyo maintenait toujours le mur de pluie hors de leur portée, ça ne le fatigait pas tant que ça, il avait acquis une grande force au cours des années.
Puis, la question d'Inia résonna lourdement das ses oreilles. Aussitôt son visage devint sombre. Même s'il essayait de dissimuler tant bien que mal ce mal être qui lui pesait, cela ressortait indéniablement.
Il lacha un long soupir, puis s'assit sur un rocher. De là il scruta le sol, perdu de nouveau dans ses pensées..
D'une voix toujours posée, il entama de répondre :


~ " Il fut un temps où j'étais humain moi aussi oui.. mais c'est déjà bien loin.."

Lui conter sa vie humaine n'était pas nécessaire, et ça ne lui aurait fait que plus de mal. Kyo n'avait pas besoin de pitié non plus, il ne tenait pas à voir de la compassion dans les yeux de l'homme.
Il se doutait que le blondinet risquait de nouveau de lui poser une question, pas besoin d'être devin pour comprendre qu'il était très curieux. Il ne releva pas la tête, pas tout de suite. Il essayait d'effacer la mélancolie trop présente sur ses traits. Alors il décida d'engager à son tour la conversation, s'offrat un petit moment de répit, un bol d'air, avant que ses souvenirs ne doivent l'étouffer encore une fois, de trop.


~ " Assez parlé de moi ! Dis-moi.. que fais-tu ici au beau milieu de la nuit, c'est dangereux de trainer dans des endroits aussi sombres quand on est un être sans défense."

C'est vrai, après tout, Inia était peut-être déjà un maître de Daemon sans le savoir, peut-être qu'inconsciemment il mettait un esprit en danger. Qui savait..
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Faire face au passé [Libre]   Mar 9 Déc - 21:43

[Désolé, je sors d'une pleine période de partiels...]

Il y avait des fois où se poser des questions n'étaient pas la meilleure des solutions. Voire même la pire. Et quand il s'agissait du jeune Slave, c'était étrangement le cas. Il était parfois trop particulier pour que les réponses fournies puissent êtres plausibles et même possibles. Lui même n'avait pas songé un instant à l'étrangeté de ses actes, à l'étrange fait de se trouver en pleine nuit dans un cimetière, devant la tombe d'un inconnu, à parler avec un revenant... Puis d'abord, depuis quand les revenants ça existaient. Normalement, quand on mourrait, on allait retrouver Dieu, comme le disait le prêtre.
Et ses parents ? Etaient-ils aussi devenus des spectres dans cet univers ? Laissant son regard posé sur la tombe, le jeune slave n'écoutait que d'une oreille distraite les paroles du Daemon. Une vie humaine, une vie de Daemon... Et ceux qui fuyaient la vie humaine, y avait-il le droit aussi ? Ceux dont ils ne restaient que des sourires chaleureux et rassurants avaient-ils cette possibilités aussi ? Retenant un soupir de lassitude, le jeune slave secoua la tête, pour chasser ces pensées. Il aurait tout le temps d'y penser à d'autres moments.

Posant son regard sur le Daemon, le jeune homme l'aperçut assis à quelques pas de là, sur un rocher. S'il y avait eu la lueur du soleil, ou même celle de la lune, peut-être aurait-il vu l'air triste et blasé qu'affichait l'autre personne. Mais il ne l'avait pas vu, n'étant pas réellement une personne qu'on pourrait qualifier d'attentive à ses alentours. Enfin pas qu'il se montrait totalement inconscient de ce qui l'entourait, mais plutôt qu'il y avait des choses qu'il ne voulait pas voir en face. Fuite de la réalité.

"C'est vrai ! Dis, tu vivais où ? Au Japon ?"

L'adolescent aurait pu continuer ses questions s'il n'avait pas été interrompus par son dit interlocuteur qui changeait savamment de sujet pour se centrer sur le plus jeune. L'écoutant attentivement, il laissa paraitre son incrédulité face à ses propos. Dangereux de se promener le soir ?

"J'suis pas sans défense ! Y a varan pour me protéger !" la grande exclamation du jeune homme s'accompagna avec un mouvement de mains, mettant la peluche sous le nez du Daemon. Il ne fallait pas plaisanter avec Varan ! "Et puis c'est pas plus dangereux qu'avant..."

Reportant son attention sur Kyo, le Russe laissa filer une question qui le tarabiscotait depuis qu'il lui avait annoncé ainsi qu'il était un pseudo fantôme pas très fantomatique. "Dis, pourquoi t'es pas au Paradis ?" Question maladroite. Question juste pour comprendre, pour savoir, pour laisser ses fantômes dans leurs tombes... Allez donc savoir le fin fond de la pensée du jeune slave.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Faire face au passé [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Faire face au passé [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Faire face à soi-même. (Pv Nala' )
» G20, des mesures adoptées pour faire face à la crise
» [Juin 550] Face à une hyène, un roi ruiné [PV Lulu]
» souvenir du passé....(libre)(pas d idée de titre)
» Comment faire face aux héros?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Only Sadness :: La Ville de Sadness :: la Cathédrale " Sainte-Aurore" :: Le Cimetière-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit