La tristesse et le cauchemard vous consumes...ainsi votre Daemon vous protègera..Hentai/Yuri/Yaoi NC-16ans

Partagez | 
 

 Heimdall Green

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Heimdall Green   Mer 3 Déc - 5:24

~* Votre Personnage *~


Nom : Green

Prénom : Heimdall

Sexe : Masculin

Orientation Sexuelle : Bisexuel

Age (16-19ans) : 16 ans

Origine : Allemande

Daemon Sage / Daemon Ombre / Daemon Neutre : Daemon Neutre à tendance un peu diabolique.

Elément voulut (eau, terre...) : Le feu

Apparence Animale : Sous son apparence animale, Heimdall, est un joli faucon pellerin aux yeux d'un brun sombre avec une légère teinte de doré. Son plumage est de couleur brun foncé, en dessous de sa vraie couleur il a à partir du milieu de ses yeux en ovale jusqu'à sa queue en éventail en passant par sa potrine ses plumes sont d'une couleur crème. Il a un bec doré accéré, des serres aux griffes tranchantes. Sous cette forme, l'adolescent aime voler haut et terrifier les humains en bas [Si Heimdall en trouves bien sur] en volant en piqué les serres bien ouvertes avant de remonter en vitesse presque à la dernière minute vers le ciel, en continuant sa balade comme si rien s'est passé quelques instants plus tôt.

Club (max 2) : Aucun pour le moment, il en voit pas vraiment son utilitée. Mais si il est intéressé, peut être que Heimdall s'inscriera à un club.

Comportement envers les Humains : Étant lui même un humain avant, il ''essayera'' d'être correct avec eux. Heimdall s'amuse beaucoup à plaisanter et à ridiculiser ceux-ci d'une manière qui il lui est propre voir même sacartiste à certains moments. Mais, le Daemon peut aussi se montrer chalereux avec une personne en qui il a confiance ou qui s'entends bien avec celle-ci.

Description Physique (6 lignes min) : Un sourire narquois est toujous dessiné sur ses lèvres fines. Quand il sourit laissant voir ses dents, elles semblent sortirent tout droit du livre ''Dracula'', bien droites à part ses canines qui sont un peu pointues et très blanches. Le jeune Daemon aborde une chevelure d'une couleur peu commune d'un mauve clair, entretenu en style emo, dont la moitié de son minois enfantin du côté gauche est caché ainsi que son oeil. Oui, parlons de ses yeux. Ceux-ci sont d'une couleur aussi étrange, de loin ils semblent être bruns foncés, mais lorsqu'on est proche de lui on remarque qu'ils sont rouges vins. Au dessus d'eux se trouvent des sourcils fins minces de couleur noire. Malgré ses seize ans, il semble plus jeune, voir même au minimum quartoze ans. Heimdall a une peau beige, son corps apparait frêle et pourtant Heimdall est robuste sans avoir une musculature très développé voir presque quasi existante. Heimdall a un tour de taille assez mince. Le Daemon mesure que cinqs pieds et deux pouces. Il s'habille d'une façon simple, un short ou un jeans selon la température, un t-shirt avec des gants s'arrêtant à ses phalanges laissant voir ses doigts fins aux ongles entretenus en pointe et teindu avec du vernis noir. Il complète ses vêtements de couleur sombre (principalement le noir ou rouge vin avec du bleu foncé) avec des bottines ou des baskets.

Description Mentale ( 6 lignes min) : Bien qu'Heimdall puisse paraître pour certains humains comme un être démoniaque ce n'est qu'une autre facette que le jeune homme a. Sous ses dehors moqueur et turbulent et effronté se cache un adolescent d'un naturel calculeux, chaleureux et compréhensif quand il le veut. Heimdall a plutôt tendance à fuguer ses cours, les trouvant sans intérêt et ennuyeux, en fait il le fait depuis l'âge de 10 ans. Le jeune Daemon cherche souvent à jouer avec le feu avec des humains, il a besoin d'une ''dose quotidienne'' de sensation forte pour soi-disant pimenter sa vie d'ange-protecteur. L'adolescent aime être libre, il se soucies parfois de ce que ses paroles puissent faire à autrui. Le jeune Daemon n'a pas sa langue dans sa poche et n'hésite pas à dire ce qu'il a en tête. Il a parfois un côté ''gentleman'' avec les jeunes filles.

Biographie ( 15 lignes min) : La naissance du Daemon

Épuisée, étendue sur un lit simple dans un hopital pareil à d'autres. Nathalia Green, 32 ans, attendait le bébé auquel après une nuit d'effort elle avait donné la vie. Une femme sage, s'approcha de la jeune femme avec un sourire ravi tenant dans ses bras ce bébé. Elle lui chuchota à l'oreille tandis qu'elle déposa délicatement, l'enfant à peine né dans les bras de sa mère;

- Félicitations mademoiselle, c'est un garçon. Comment s'apellera-t-il ?

Nathalia regarda de ses yeux bruns foncés avec tendresse, le petit paquet de chair, ridé et maculé de sang pendant longtemps. Elle articula enfin;

- Heimdall... Heimdall Green.


10 ans plus tard



Heimdall vécut dans une maison de campagne, avec sa mère toute proche d'une ville. Celui-ci avait des cheveux noirs à cette époque-là et longs jusqu'à la moitié de son cou. C'était un jour d'école, il pleuvait des cordes. Heimdall était assis près de la fenêtre qui donnait une vue sur la cour trempée. La voix de son professeur de mathématique résonnait comme en sourdine dans son esprit. Une main sur sa joue, le gamin regardait la pluie martellait la vitre et son reflet dans la glace. Tout le monde y compris sa propre mère devenu alcoolique le traitait de démon à cause de ses yeux couleur rouge vin. Le gamin s'observa relevant des mèches de cheveux qu'il plaçait devant son oeil gauche. L'enfant souria aimant son nouveau look qui laissa découvrir une dentition blanche. Ce même sourire avait aussi augmenter le fait qu'on disait qu'il était l'envoyé de Satan. Soudainement, un coup de règle violent retentit sur son pupitre d'écolier, le faisait sursauter. L'enfant se retourna, il jetta un coup d'oeil rapide vers sa droite. toute la classe le regardait en se chuchotant des mots. Heimdall concentra son attention sur Monsieur le professeur qui le fusilla d'un regard noir et puis d'une voix rude il déclara;

- Monsieur Green, vous écoutez pas mes explications ? Vous allez rester après la classe, vous allez laver la pièce au complet.

C'était au tour du garçon de jeter un regard un peu faux semblant d'innocence vers son prof. Il était hors de question qu'il reste après le cours, il avait autre chose à faire de sa vie que nettoyer des bureau. Par exemple sauter dans les flaques d'eau et courir après des animaux étaient plus important selon lui, que de savoir que français s'écrit avec un c cédille et non avec un s avant le a. Il esquissa un sourire moqueur en pensant à cela.

- Vous osez risposter ?

Heimdall laissa entendre un ''hpff'' étouffé et fit un signe de la main comme quand on chasse une mouche, la classe s'agita et murmura plus bruyament et oui il était aussi reconnu pour se sacrer de ses professeurs. La face de l'adulte virait tranquilemment au rouge tomate.
L'enseignant montra la porte du doigt. Sans qu'il ait prononcer un mot, l'enfant glissa de sa chaise de bois et marcha jusqu'à celle-ci avant de se retouner pour regarder son enseignant et ouvrit la bouche pour prononcer ces quelques mots effrontés;

- Vous devriez couper votre moustache... elle vous donne un air de vieux colonel... rabougri par le temps !

Heimdall éclata d'un rire aigu, ses yeux brillaient de malice, l'enfant se retourna et enfin il sortit de la classe. Dans le corridor désert, Heimdall sauta sur place trois fois de suite en faisant agiter son bras droit, le poing fermé en coup sacadé, comme quand on assite à un spectacle et qu'on encourage le groupe. Il jubila, un sourire radieux sur les lèvres, il pourrait enfin s'en aller avant que les cours finissent. C'est ce qu'il fit, s'étant promis de ne plus remettre les pieds dans une classe en s'en allant chez-lui sous la pluie battante et en sautant dans les flaques d'eau sales sur son passage. Mais qui aurait pu savoir que cette même nuit le destin de l'enfant démoniaque allait changer brusquement.

Heimdall était rentré dans sa maison il était déjà tard, la nuit avait fait son apparition depuis longtemps et la porte grinçante annoncait son arrivé. Les lieux étaient pitoyables, des meubles poussièreux, des draps sales jonchaient le sol, les fenêtres à certains endroits étaient cassés tout ce spectacle sinistre était éclairé par l'astre de la nuit que quelques rayons traversèrent les vitres avant de se perdre dans un pénombre. Il regarda le comptoir de mélamine égratiné par des petites griffes qui était situé sur sa gauche. Une petite souris blanche se tenait au garde à vous, le nez reniflant les odeurs et regarda l'enfant de ses yeux rouges pareils à ceux de Heimdall. Le garnement lui fit salut de la main, avant de la tendre vers l'animal qui monta dessus. Il déposa le petit rongeur sur sa tête. La souris parla alors dans un murmure colérique à l'enfant;

- Heimdall, tu sais il est quelle heure ?!

La petite bestiole s'interrompit, en s'avançant de plus près pour regarder l'état du gamin. Le Daemon s'exclama alors;

- Oh et regarde-moi tes vêtements tout plein de boue, ça va être ta mère qui va être contente !

- Je ne suis que ton propre reflet, maman le considères très mal et de tout façon ça arranges bien les choses quand je suis pas là.

Un silence s'installa et puis l'enfant marcha jusqu'à des ecaliers de bois. Bizzare qu'il n'entendait pas sa mère qui chialait régulièrement lorsqu'elle buvait, s'était-t-elle endormie ? Habituellement, le rongeur parlait mais là pourquoi, Effrit ne parlait point ? Ses deux questions résonnaient en boucle dans la tête du gamin. Heimdall allait mettre son pied sur la première marche. lorsque surgissant de nulle part sa mère, un couteau de cuisine accéré à la main, essaya de l'empoigner. L'enfant surpris tomba par en arrière, laissa une belle oportuinité à Nathalia. Celle-ci s'avança d'un pas souple et tranquille, elle était devenue folle. Ses yeux étaient révulsés par la folie et répétait comme quelqu'un dans une transe;

- Tuer le Démon, il nous fait du mal, tuer le Démon...

Il essaya de se relever, mais l'enfant ne pouvait rien faire. Deux bras musclés le retenaient le haut de son petit corps. Effrit, son père ? Nah, c'était pas possible pourquoi ils voulaient le tuer ! Heimdall se débattait avec férocité... Il ne voulait pas. Les larmes au yeux, il mordit de toutes ses forces les bras d' Effrit. La prise se rompit, le gamin se remit sur ses pieds, mais quelque minutes après il reçut un coup à la tête et tout devient noir. Quand il se réveilla, l'enfant presque nu, il ne lui restait qu'un short et il était étendu sur le plancher de bois dans une mare de sang. Le corps blessé, meutri, avec des coupures partout sur lui, souillé de son propre sang, Heimdall se sentit faible et avait froid. Il se releva avec difficulté sur ses pieds, Heimdall tendit l'oreille pour savoir s'il était seul. Oui, il n'entendait rien à part son coeur qui battait à tout rompre. Ses parents avaient quittés les lieux, mais pourquoi ils ont voulu le tuer ? Heimdall le saurait jamais. Il sortit d'un pas lent de cette maison, poussa la porte grinçante et manqua les marches du perron, pour se retrouver à plein ventre dans le gazon mouillé, il pleuvait encore comme dans l'après-midi. Il se releva et marcha à travers les pousses de mauvaises herbes. Seul ses yeux et son instinct pouvait le guider dans cette noirceur. L'enfant déambula sur les chemins boueux. L'averse lavait peu à peu son corps. Et puis sous le coup d'avoir perdu de sang car certaines de ses blessures importantes saignaient abbondenment, il s'évanouit.

Quand l'enfant reprit conscience, un visage flou d'une jeune fille lui apparut. Cette personne avait une longue chevelure noire et des yeux d'un bleu violet myosis. Elle lui caressait les cheveux d'une main tendre. Il entendait le tanbourinement de la pluie. Heimdall s' assit il observa son entourage, il était sur une couverture blanche, l'enfant un peu sournois se rendit compte qu'il était assis sur une banquette arrière d'une voiture en compagnie d'une magnifique créature. Celle-ci le regarda et souria timidement. Des lumières orangés venaient par moment illuminés l'intérieur de la bagnole. Heimdall se regarda des pansements et des bandelettes lui recouvraient ses blessures. * Tiens me voilà une momie...* Une voix douce se fit entendre du siège passager;

- Loki, qu'est-ce qui t'est arrivé mon grand ?

L'enfant haussa un sourcil, le nom Loki lui invoquait rien, c'était pas son nom, cette personne devait avoir fait un erreur. Les adultes étaient tous un peu idiots comme son professeur de mathématiques, fallait le croire... Une voix tel une mélodie de violon le fit sortir de ses pensés. La demoiselle lui tenait les mains, et le regardait d'un air inquièt.

- Loki, dis quelque chose à notre père voyons on s'inquiètait pour toi.

Heimdall réussit enfin à articuler une phrase alors que les paroles de ces deux inconnus résonnaient dans son esprit;

- Je ne suis pas, Loki, vous faites erreur sur la personne !

Il se dégagea de la douce prise de la fillette et alla se caler le plus loin possible, il devait rêver ou quelque chose de même. Il se pinca, l'enfant soupira et mit sa tête entre ses deux mains. Tout cela n'était pas son imagination. Il entendit la voix venant du siège passager. celle-ci avait ordonner au chauffeur d'arrêter la voiture. Lentement, la bagnole s'imobilisa sur la chaussé trempée. Une silhouette, se glissa à l'extérieur et puis la portière à côté de la fillette s'ouvrit. À son grand étonnement, la voice douce appartenait à un homme âgé peut-être même dans la cinquantaine aux cheveux blanc comme la neige et aux yeux comme ceux de la jeune demoiselle. Il s'adressa à la jeune fille en premier;

- Reiya, veux tu avancer je veux l'observer et lui poser quelques questions.

La dénommé Reiya fit ce que son père lui avait demander, laissant la place où elle était au vieillard en s'avança vers le garçon. Au dernier mot, prononcé par cet individu Heimdall tressalit et regarda l'homme d'un regard terrifié voir même un tantinet curieux. L 'observer c'est tout ce que les gens faisaient en le voyant avec ses yeux rouges. L'homme souria gentilment et se présenta, le gamin se nomma par la suite et expliqua d'une traitre ce qui lui était arrivé.

- Heimdall ? Papa, il peut venir vivre avec nous, s'il vous plait ?

C'est ainsi que le jeune garçon eut une nouvelle famille, où il grandit bien mais avec une méchanceté avec quiconque en dehors de sa famille.

Avez vous vraiment lu notre Règlement ? (vous devez trouver le code qui s'y cache) : Tu me prends pour une Balance ?

Autres Détails : Heimdall a souvent tendance à dire des mensonges pour se sortir de certaines situations gênantes pour lui. Ou de se jeter dans la ''gueule du loup'', tête première. Il se sépare jamais de ses gants un cadeau de Loki et de Reiya pour son seizième anniversaire.


~* Vous Même *~


Nom (facultatif) :

Prénom (facultatif) :

Comment avez vous connu le Forum ? : top site

Serez vous présent ? : Oui, dès que je pourrais

Aimez-vous le graphisme du forum ? Fait vieux mais je l'aime


Dernière édition par Heimdall Green le Sam 13 Déc - 16:28, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Heimdall Green   Lun 8 Déc - 1:50

Wah trop nice ton personnage *.*... La politesse d'abbord.
Bienvenu parmi nous, j'ai hâte de voir ta suite et bonne continuation ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Heimdall Green   Lun 8 Déc - 2:14

Merci, chère demoiselle de cet accueil

p-s; Je suis content que ma fiche fait plaisir à quelqu'un. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Heimdall Green   Jeu 11 Déc - 4:35

Biographie ( 15 lignes min) : suite. (escuser moi si c'est un vrai roman ^^' pour avant et pour le double post)

Je reprends de la dernière ligne;

C'est ainsi que le jeune garçon eut une nouvelle famille, où il grandit bien mais avec un brin de méchanceté avec quiconque en dehors de sa famille. Sa famille d'accueil était composé de Williams Dust, un médecin légiste, Reiya Dust, sa fille et d'un autre garçon du même âge et qui se ressemblait comme deux gouttes d'eau, Lokiel surnommé Loki. Tout les deux s'étaient comme lui fait adopter par le docteur de cadavre. Pour se différencier de l'autre jeune homme, Heimdall eut la bonne idée de teindre ses cheveux noirs en mauve foncé aux reflets mauve clair et de les couper comme dans un magazine où il a vu l'image. Il avait un tempérament fougueux voir quasi sarcastique à certains moments, le jeune homme n'allait pas à l'école. Il aimait lire des livres traitant de sujets divers c'est comme cela qu'il s'enrichissait. Une amitié s'étaient rapidement tissé entre les trois adolescents, ou plutot c'était plus que cela pour Heimdall. Il avait apprit à ses dépens qu'il aimait plus qu'il le croyait ses deux amis. Mais, celui-ci ne voulait pas croire que c'était la vérité... Il mourut dans la cour de sa résidence, un livre traitant sur les Daemons sur le ventre.

La mort vous attends de nouveau


Un doux soleil filtrait à travers le feuillage d'un chêne. Heimdall somnolait tranquillement au pied de l'arbre. Il se réveilla cependant quand il entendit Reiya crier d'un cri aigu.

- Heimdaaaaallllllllllllllllllllllll !

L'adolescent put à peine discerner une silhouette, et une figure famillière... Non, pas encore ça devait être un rêve. Hélas, c'était la vérité. Il se tenait devant lui, un adulte aux yeux rouges et à la chevelure grisonnante un poignard à la main. Effrit ?! Heimdall mourut dans un court instant, il n'avait pas souffert au moins.

Le jeune Daemon apparait


Quand Heimdall ouvrit ses yeux, il ne voyait que du blanc. Une pensée ironique lui traversa l'esprit.

* Le paradis c'est ça... j'aurais pensé que c'était plus joyeux *

Une voix grave résonna dans l'air;

- Heimdall Green vous êtes mort.

- Ah bon, j'avais pas remarqué...

La voix éclata d'un rire avant de continuer;

- Oui, la gorge tranchée, et vous avez droit à un autre prime en bonus, vous retournez sur terre. Où vous allez devoir protéger un humain sous une nouvelle forme, vous êtes maintenant un Daemon.

- C'est une blague ?

Pour toute réponse à sa question la voix répondit;

- Au revoir, cher faucon !

La renaissance


Quand le jeune garçon, revenait sur terre, il remarqua que sa vue était exellente voir supérieure à celle qu'il avait. Il pleuvait fortement, Heimdall se demanda pourquoi il se sentait petit. L'adolescent était sur un toit près d'une goutière. Sa réponse vient assez vite quand il décida de sauter dans les airs. Des ailes ?! Il fut si surpris qu'il tomba dans un buisson plus bas. * Méchante débarque ! * Quelques jours plus tard, alors qu'il avait réintégré sa forme humaine et ramasser ses quelques effets personnels, il apprit qu'il était dans une ville du nom de Sadness et qu'un pensionnat était tout près... Peut-être cet être humain qu'il devait protéger était dans ce lieu... Heimdall haussa les épaules en y pensant qu'allait-t-il perdre à s'y inscrire à cette Académie ?


Voilà je termine ma biographie, j'attends de ce pas la validation des administeur (trices,s)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Heimdall Green   Dim 21 Déc - 20:46

Bienvenue Daemon Faucon !!!Pas très court la présentation dis donc ^^ Félicitations d'être enfin arrivé au bout !!!!^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Heimdall Green   Lun 22 Déc - 3:08

Merci mon chèr de cet accueil, la vôtre (parles de la biographie) aussi est bien faite et très instructive, sur la raison en autre. ^^
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Heimdall Green   

Revenir en haut Aller en bas
 

Heimdall Green

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Maggie Green [Validée]
» green stuff liquide
» Présentation de Dog Green
» Lucy Green & Lyse-Marie Chartreaux
» Hazel -- Behind Green Eyes .

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Only Sadness :: Rejoins-nous :: Daemon(s) :: Daemon Garçon-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit