La tristesse et le cauchemard vous consumes...ainsi votre Daemon vous protègera..Hentai/Yuri/Yaoi NC-16ans

Partagez | 
 

 Débarquement d'une armée d'instruments...et d'un prof un peu bizarre. [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Débarquement d'une armée d'instruments...et d'un prof un peu bizarre. [Libre]   Dim 16 Nov - 22:42

Il avait traversé une pluie glacée et drue, avait trouvé le pensionnat après des heures vaines de recherches infructueuses. Forcément, une fois entré dans le hall, grand soleil dehors. Mais cela n'effaçait en rien le sourire sur le visage du jeune blondinet. Il avait laissé ses affaires chez un postier pour qu'il les envoie - il espérait pas trop lentement. Par contre, ses instruments, il avait payé cher pour qu'on les transporte avec le plus grand soin : son beau piano datant de Louis XIV en bois d'ébène lustré et aux touches d'ivoire poli; ses flûtes d'ivoire blanc si rare, au bec d'argent; ses amplis et ses nombreuses guitares et basses, électriques comme sèches; et ses violons et violoncelles. Il en transportait un d'ailleurs sur son dos, dans un ampli de cuir noir. Son violon préféré, à qui il avait donné - secrètement bien entendu- un nom : Berlioz.

Shin avait rempli les dossiers au secrétariat pour remplir la fiche sur lui, sur sa profession etc... Toute la paperasse ennuyeuse, en gros. La jeune femme réceptionniste lui avait désigné sur un plan la salle, et il avait mit... - il regarda sa montre, et oui il était déjà 16h42 ! Ah non, 43 à présent. Il avait mit 1h25 environ à trouver cette fichue salle ? Il expira doucement, et posa avec précaution le violon sur une table de bois, regardant autour de lui avec curiosité. Il étai dans une grande salle, avec deux estrades différentes à chaque bout : l'une pour faire cours, avec des bancs face à elle, avec des tables; une autre comme une scène, avec des bancs plus confortable. Il s'imaginait déjà là, à faire preuve de son talent, et un firsson le parcourut.

Il avait chaud, il retira son manteau bleu ciel - un vêtement souvent jugé excentrique de par sa couleur et son colde fausse fourrure blanche. En dessous il portait un tee-shirt blanc aux inscriptions noires sans sens, un jean coupé simple avec une tête de mort incrusté sur la cuisse et des bottes à haut talons rehaussant sa stature haute et fine. Ses mains gantées de cuir noir prirent son violon qu'il sortit avec une délicatesse infime et presque amoureuse. Il sortit un archer de son étui, et se positionnant, se mit à jouer. Il avait tant attendu de pouvoir se retrouver de nouveau en osmose avec son Berlioz ! Il ferma les yeux alors qu'une symphonie s'imposait à lui, et il ne pouvait plus se contrôler : la musique s'imposait à lui telle une drogue, et l'air se répercuta. Quelle salle magnifique...
Vraiment... Elle faisait l'effet d'un micro, ce qui permettait à ses oreilles d'entendre le son sans défauts de sa musique : il avait été si perfectionniste avec ce morceau... Il s'arrêta et réalisa qu'il avait retenu sa respiration pendant les quelques instans de la musique. Eclatant de son rire cristallin pareil à des clochettes d'argent, il reposa son instrument en le couvant d'un regard imprégné d'un amour inense et qu'il ne pourait avoir en aucun humain.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Débarquement d'une armée d'instruments...et d'un prof un peu bizarre. [Libre]   Jeu 20 Nov - 3:19

Emi flânait après ses cours. Jeans bleu daim et chemise blanche tels étaient ses vêtements aujourd'hui, son fidèle ruban noir était toujours dans ses cheveux. Des petits souliers à talons noirs complétaient sa tenue vestimentaire. Ses livres d'école encore dans ses mains, elle marchait dans les nombreux corridors de cette instutition... quelle galère que ça avait été pour elle cette journée. Elle qui aimait tant la nature avait tant voulu aller dehors pour réviser ses cours de la veille avant d'aller à ses matières du jour mais celle-ci fut en contre-partie gachée par une jolie averse, du moins pour une partie de la matinée et de l'après-midi. Ses cours de ce matin et de cet après-midi étaient ennuyants pour la plupart, rien que des explications par-dessus exercises et ainsi de suite jusqu'à la fin de la journée. Tandis qu'elle marchait toujours en silence, l'étudiante passa devant une fenêtre. Elle y regarda un court moment celle-ci donnait une vue à l'extérieur. Il faisait beau maintenant. Mais vu qu'il allait après faire nuit dehors d'ici environ deux heures, elle ne voulait pas prendre le risque de se blesser, surtout qu'elle ne connaissait pas très bien cette école. Emi fut soudainement interrompu dans ses pensées, par une note, non rectification une symphonie de violon lui parvenait à ses oreilles avait-t-elle rêvée ? Elle tendit l'oreille. La réponse fut nette, non elle rêvait pas. Emi se dirigea vers la musique, en se guidant par la proximité de la chanson. Lorsque cette mélodie enivrante était devenue tout proche, elle se retourna vers d'où elle sortait. C'était située dans la pièce située sur sa droite. Curieuse, elle poussa la porte en silence et entra dans une salle de classe avec une scène à l'autre bout de la pièce. Emi referma la porte doucement et sans bruit. Elle observa les yeux écarquillés d'admiration le jeune homme qui tenait si majestueusement le violon. Mais, c'était surtout par la symphonie et elle se laissa bercer par celle-ci en fermant les yeux. Cela lui faisait rappeller son père, quand il essayait de l'initier au piano ou au violon, lorsqu'elle était gamine peut-être dans les environs de 8-9 ans. Après un certain moment qui lui parut une éternitée, plus rien, elle ouvrit ses yeux qui éclataient de plaisir mais avec une petite dose de tritesse à peine visible. C'était la fin. Du moins le croyait-t-elle. Lorsque l'homme aux cheveux blonds le reposa, il éclata d'un rire sincère et il regarda ce violon d'une telle douceur qu' Emi en fut surprise. Un long silence régna dans la pièce ce qui l'a rendit un peu mal à l'aise. Emi s'avança dans la classe, sans trop s'approcher du garçon, ses pas résonnaient un peu trop clairement à son goût. Mais, elle finit par demander d'une voix douce mais à la fois hésitante;

-Monsieur, votre musique m'a charmé... jamais j'en avais entendu d'aussi belle symphonie que celle-là... Vous travaillez ici ou vous êtes... un élève ?

La jeune étudiante attendit une réponse, un peu gênée de cette intrusion. Après tout qui disait qu'elle n'avait pas dérangé cette personne en lui demandant cette question ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Débarquement d'une armée d'instruments...et d'un prof un peu bizarre. [Libre]   Mer 26 Nov - 21:11

Akito avait reposé son instrument doucement et avait remontée ses mains jusqu'à lui quand il sentit une présence et releva les yeux pour croiser le visage d'une jeune fille. Une élève apparemment. Loin de se décourager, il était heureux même que quelqu'un se fût approché ! Il ne connaissait personne, venant juste d'arriver. Il restait silencieux, l'observant avec douceur, attendant qu'elle pose sa question qui finit par franchir ses lèvres, hésitante, presque timide.

Monsieur, votre musique m'a charmé... jamais j'en avais entendu d'aussi belle symphonie que celle-là... Vous travaillez ici ou vous êtes... un élève ?

Akito sourit, referma l'étui autour de son violon et se tourna enfin vers la jeune fille.

"- Hé bien, mademoiselle, je suis le nouveau professeur de Musique. Et je suis terriblement enchanté que ma musique vous ai plût ! Etes-vous pratiquante, ou adepte, ou encore toute nouvelle dans le monde des instruments ? "

Il avait débité cela assez vite et éclata de rire finalement, amusé par sa propre stupidité maladive. Il regarda autour de lui et haussa les épaules doucement. On avait pas encore placé le piano, dommage, il aurait joué un sonate de beethoven.

"- Faites-vous partie du club ? Au fait, je ne me suis pas pésenté, veuillez excuser ma malpolitesse ! Je me nomme MonsieuR Nabari, mais je préfére que mes élèves m'apellent par mon prénom, Shin. Et à qui ai-je affaire ? "

Toujours le même sourire sur ses lèvres. Un vrai gamin, tout à son enthousiasme. Il était très heureux de rencontrer une élève, quelle soit la sienne ou non.

"- Le morceau entendu était de ma composition. Puis-je savoir ce qui vous a plut ? Il est vrai que la mélodie résonne bien dans cette salle, on se croirait dans un auditorium..."

Ton satisfait. Ses cours seraient parfaits. Il avait hâte de commncer. D'ailleurs, il aurait apprécié que cette jeune fille voulût apprendre, il avait hâte de faire partager son savoir et de connaître ses élèves.Il s'assit sur la table et retira ses gants de cuir de ses mains, puis reprit son violon, plus par réflexe que par besoin. Il avait la musique dans le sang, et il aspirait à jouer, tout le temps. Il aurait aimé être un robot, pour ne jamais cesser de jouer, mais ses musiques auraient été moins humains et moins belles, non ? Tout à ses pensées, il observait la jeune fille à ses côtés, continuant de lui sourire gentimment. Il nota dans sa tête qu'il devait aller voir le directeur ou la directrice de cette école, pour voir son emploi du temps. Et il devait aussi aller rechercher ses instruments en bas. Son piano, ses guitares, ses flûtes traversières et flûtes de pan... Tout cela attendait, surement dans une remise, à prendre la poussière. Dieu, que c'était injuste, alors qu'il aurait pu se servir d'eux et leur insuffler leur âme musicale ! Il voulait jour du piano, il voulait faire parcourir ses doigts sur les touches d'ivoire. Bientôt... Très bientôt...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: Débarquement d'une armée d'instruments...et d'un prof un peu bizarre. [Libre]   Jeu 27 Nov - 3:46

[ escuse ma formulation de phrase, lors des réponses, je l'arrangerais d'ici peu, merci ]

Emi n'avait pas bougé depuis tout à l'heure mais lorsque l'homme à la chevelure scintillante releva sa tête dans sa direction, refermant l'étui de son violon. Un sourire paisible éclaira son visage tandis qu'il la regardait. La jeune élève faillit échapper tout ses cahiers par-terre, c'était un peu par surprise il faut dire. Le jeune homme lui répondit;

"- Hé bien, mademoiselle, je suis le nouveau professeur de Musique. Et je suis terriblement enchanté que ma musique vous ai plût ! Etes-vous pratiquante, ou adepte, ou encore toute nouvelle dans le monde des instruments ? "


À peine quelques instants après il éclata de rire. L'homme devant elle était professeur de musique. La jeune fille sourit chaleureusement, amusé même de la question. Amusé était-ce vraiment le vrai mot ? Non, c'était plutot difficile pour elle de savoir, était-ce la présence de ce jeune homme, la sonate qui lui résonnait encore dans la tête, ou la question simple mais rapide dite qui lui faisait sourire comme cela ? Ses livres retenus contre son ventre par sa main gauche, l'autre jouait avec son ruban. Elle répondit d'une voix calme;

- Hélas, je ne pratiques pas d'instrument, bien que je voudrais mais j'aime aussi l'écouter, ça me permet de voyager en quelque sorte dans un autre monde, un monde un peu imaginaire... où la musique et le rêve ne font qu'uns dans mon imagination.

Le musicien continua;

"- Faites-vous partie du club ? Au fait, je ne me suis pas présenté, veuillez excuser ma malpolitesse ! Je me nomme Monsieur Nabari, mais je préfére que mes élèves m'apellent par mon prénom, Shin. Et à qui ai-je affaire ? "


L'italienne toujours le sourire au lèvres asquiscia de la tête avant de se présenter;

- Enchanté de faire votre connaissance, puis-je vous appelez, Shin ?

Sans attendre de réponse la petite aux cheveux châtains-blonds continua;

- Comme dit plus tôt, je suis enchantée de faire votre connaissance, Shin. Mon nom est Emi. Je ne fais malheureusement pas partie du club de musique.

Puis à peine débité sa phrase précédente, il enchaîna sur le même rythme, l'air gamin;

"- Le morceau entendu était de ma composition. Puis-je savoir ce qui vous a plut ? Il est vrai que la mélodie résonne bien dans cette salle, on se croirait dans un auditorium..."

Emi regarda dans le vide, son sourire s'était un peu dissipé mais gardait toujours une petite place sur sa frimousse pale. Elle répliqua avec douceur;

-Cette sonate était vraiment très belle, bien que la pièce soit comme une caverne qui fait résonner les notes sur ses parois, c'était la délicatesse et le sentiment qui figuraient dans votre composition qui m'a plu.

La jeune fille s'avança vers la table où Shin était attablé et Emi déposa ses livres sur le comptoir. L'italienne se retourna vers le professeur de musique. Elle articula sur ses lèvres;

- Est-ce que vous pouvez jouer un autre morceau, s'il vous plait ?

Elle savait que l'instrument était scellé dans son étui, mais en écouter encore un morceau lui aurait certainment plu...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Débarquement d'une armée d'instruments...et d'un prof un peu bizarre. [Libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Débarquement d'une armée d'instruments...et d'un prof un peu bizarre. [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Qui joue d'un ou de plusieurs instruments...
» Mon Armée Peaux-Vertes!
» Liste d'armée gobelines en 750 points
» L'Armée d'Haïti, Bourreau ou Victime?
» Du code d'éthique de l'Armée Mainoise

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Only Sadness :: Le Pensionnat :: Salles de Cours :: Salle Neutre-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit